banner
A dictionary of Mwotlap (Banks Is., Vanuatu)

Mtp–Fr–Eng

Mtp–Eng–Fr

Mtp–Fr

Tea–Eng–Fr

Tea–Eng

mwotlap dictionary
Index v
va
vaēh
vag1
vag-2
vaga1
v[a]gal
v[a]gapgal
vagvag-tiwag
vahA
vahB
vahC
v[a]hah
vahn̄ēt
vahyeg
vakA
vakB
v[a]kasteg
vakasteg lok
vakse~
val
v[a]lag
valag hiy
v[a]lakasA
v[a]lakasB
valeh
valhiqōqō
valme
vam
van1A
van1B
van hiy
van me
vanvan
vaot
vapA
vapB
vap bat
vap goy
vap m̄ēt
vap t-am̄ag
vasawyeg
vasem
vasem lō
vasgēt
vasuwyon̄
vasuwyon̄B
vatagA
vatagB
vatagC
v[a]tah
vatgoA
vatgoB
vatgoC
vatiqaw
vatiqaw hiy
vatneA
vatneB
vatqepA
vatqepB
vava
vay1A
vay1B
vay2
vay3
vay ne-qet
vayēg
ve
vegA
vegB
vegC
veg so
vege
veg… taple
vek
vel2
vel-1
vel qōn̄
v[e]le~
velqōn̄A
velqōn̄B
v[e]ne
vet1
vet2
vet3
v[e]tegA
v[e]tegB
v[e]tel
vey1
vey2
vey3
v[e]yet
1
vē-2
v[ē]dēl
v[ē]gēlA
v[ē]gēlB
vēgih
vēglalA
vēglalB
vēh
vēh2
vēhbeg
vēhgeA
vēhgeB
vēhgi
vēhiyA
vēhiyB
vēl1A
vēl1B
vēl2
vēl sey
vēl tiwag
vēl yak
vēl yakyak
vēlēgē
vēlēlēy
vēlēs1A
vēlēs1B
vēlēs1C
v[ē]lēs2
vēlēs wē vēlēs
vēli
vēlvēl2
vēlwoyA
vēlwoyB
vēlwoyC
vēne~
vēn̄1
vēn̄2A
vēn̄2B
vēn̄ goy
vēn̄vēn̄
vēp
vēsn̄ēt
vētan
vētgiA
vētgiB
vētleg
vētlin̄
vētne~A
vētne~B
vētne mahē
vētōy
vētqap
vēvēgA
vēvēgB
vēvēh
vēwē
vēy1
vēy-2
v[ē]yē
v[ē]yēyag
vēyhe
vēyleh
vēyn̄ihA
vēyn̄ihB
vēyn̄it
vēysas
vēytititA
vēytititB
vēy-valeh
vēyvēy
v[i]din
viho
v[i]ligA
v[i]ligB
v[i]ligC
v[i]lih
vin
vingey
vinhe
v[i]ni~
vinlah
vis
v[i]si~
v[i]sipteg
v[i]sisA
v[i]sisB
vit
vitwagA
vitwagB
vitwag se
v[o]do
vohog
v[o]nog
v[o]n̄on
vot
v[o]tog
v[o]yoh
v[o]yot
v[o]yoy
v[ō]lōl
v[ō]lōl goy
v[ō]lōplōl
vōlvōl
v[ō]nō
vōy2
vōyō
vōyōnegi
vu
v[u]luA
v[u]luB
v[u]lu goy
va  (na-va) [naβa] noun. <Bot> tree_fernfougère.

(1) tree fern, bsl. Blakpam. fougère arborescente, bsl. Blakpam. Dicksonia spp. ◊ Dans la préparation du laplap (na-tgop), la plus grosse branche de la fougère est utilisée comme râpe naturelle pour râper (yah) certains tubercules comme le manioc.

Syn: qtag

na-va yayah

(2) a rasp, whether natural or manufactured. râpe, qu'elle soit naturelle ou fabriquée.

[ Cf. Vurës < °βae.  βia. ]

vaēh  [βaɪh] transitive verb. guérir.
vag1   (na-vag) [naβaɣ] noun. <Pois> dawa, nason vert, licorne: poisson doté d'un appendice nasal protubérant. Naso unicornis.

[ Mota vaga-loaa sword-fish’.  vaga-m̄elea fish’. ]

vag-2   [βaɣ] pf. time⦗suivi d'un numéral non-préfixé, cardinal ou ordinal⦘ fois, reprise: permet de dénombrer des occurrences d'événement. Synt. Le mot qui en résulte (ex. vag-yō ‘deux fois’) occupe la fonction syntaxique soit de locatif (ex. No |fs{[ma-van tôNo |fs{[ma-van vag-yô tô] M̄otlap} Je suis allé deux fois à Motalava). Dans tous les cas, il porte sur le prédicat verbal.

taēm ‘fois’

vag-yō
⟨cardinal⟩ deux fois

vag-yōnegi
⟨ordinal⟩ la deuxième fois

vag-tiwag ēwē
juste une fois

vagvag-tiwag* ēwē
⟨forme rédupliquée⟩ juste de temps en temps (rarement)

vag-m̄adeg
à de nombreuses reprises, souvent

Nēk mal van me Vila vag-vēh vatag? – Vag-tēlnegi ēgēn.
Ça fait combien de fois que tu viens à Vila? – C'est la troisième fois.

No mal vap van hiy nēk vag-son̄wul.
Je te l'ai déjà dit dix fois.

Kē ni-se vag-tiwag, vag-yō, vag-tēl; vag-vetnegi nan ewo tō kē ni-qlen̄.
Elle a chanté sa chanson une fois, deux fois, trois fois; à la quatrième fois, elle a disparu.

(2) permet de dénombrer les centaines (m̄eldēl) et les milliers (tey).

tey vag-yō m̄eldēl vag-tiwag son̄wul tēl nanm̄e vē-vet
[mille fois-deux cent fois-une dizaines trois plus quatre] 2134

[ POc *paka-Causative prefix’. ]

vaga1   [βaɣa] loc. habituellement, à chaque fois, toujours.

Syn: velqōn̄

Na-mtig non Wotlōlan, kē no-dowdow goy vaga.
Wotlôlan always looks after his coconut trees.
Wotlolan entretient toujours très bien ses cocotiers.

Vaga, kēy van, kēy muwumwu lē-tqē nonoy.
Ils avaient l'habitude d'aller travailler aux champs.
v[a]gal  (na-pgal) [napɣal] noun. <Hist> battleguerre.

(1) guerre, au sens ancien. Ethn. Les guerres entre clans ou entre îles ont disparu depuis au moins un siècle, à l'arrivée des missionnaires.

na-tmat ne vagal
devil blong faet
l'esprit de la guerre

Nēk tog vanvan, den nēk taple yap na-pgal me hiy dōyō.
Ne va pas là-bas, tu risquerais de nous attirer la guerre.

(2) guerre moderne, notamment la Seconde Guerre Mondiale Wolwotu.

na-pnō vagal
le pays de la guerre: les États-Unis
v[a]gapgal  [βaɣapɣal] intransitive verb. wage war, war. guerroyer, faire la guerre.

Ige bē-vēnan kēy me-pgapgal bō-tōti lōwlō.
His government has declared war in the name of religion.
Son gouvernement mène une guerre pour / au nom de la religion.
vagvag-tiwag  [βaɣβaɣtiwaɣ] loc. : litt. “une-une fois”: rarement, quelquefois. Prédicat généralement associé au restrictif ēwē ‘seulement’.

yatkel mahē ‘quelquefois’

vagvag-tiwag ēwē
only from time to time : very scarcely
de temps en temps seulement, très rarement

vag-2 + tiwag.

vah   [βah] transitive verb. <Techn>

(1) ficher ‹qqch› en terre.

vētgiy

(2) planter ‹végétal› en terre pour le faire croître.

Ne-qet, kēy gengen, ni-qēt, kēy vah lok hōw.
Lorsqu'ils avaient mangé tout leur taro, ils en plantaient à nouveau.
vah   intransitive verb.

(1) ⟨flèche, harpon⟩ se planter en plein dans la cible, en_gén. un poisson.

Nō-mōmō a ni-van yow me e, kē ni-kay e na-vah.
Dès que le poisson s'approchait, il décochait sa flèche, et atteignait sa cible [litt. il tirait et ça se plantait]

(2) ⦗au Statif⦘ ⟨canine de cochon⟩ avoir décrit un cercle complet, au point d'atteindre à nouveau la gencive inférieure. Ce signe attribue au cochon (cf. no-qo) une immense valeur.

wey

no-qo a nē-lwon na-vah
un cochon dont les dents ont fait un tour complet [dont les dents sont ‘plantées’]
vah   adv. en atteignant la cible.

Na-qtag a ni-van yow me en, ni-tig vah a lō-mōmō en.
La flèche s'élance et vient se planter droit [debout planté] dans le corps du poisson.

Nēk kaykay vah ba no et-kaykay te muk te.
Toi, tu atteins toujours ta cible [décocher planté], et moi je n'y arrive pas.
v[a]hah  (na-phah) [naphah] noun. <Magie> miracle, tour de magie.

galeg na-phah
faire un miracle, un tour de magie

[ Mota vasasaa wonder’. ]

vahn̄ēt  [βahŋɪt] transitive verb. allumer ‹le feu, n-ep› en rassemblant du bois de chauffe (na-lēt), spéc. dans le four à pierres (na-qyēn̄i).

Nēk lep na-lēt, tō vahn̄ēt n-ep, so ak n-ep ni-lal ; nēk sal ne-beg apwon.
Avec du bois, tu allumes un feu, et attends que les flammes retombent; puis tu déposes dessus le fruit-à-pain.

[ Mota vasn̄ot. ]

vahyeg  [βahjɛɣ] transitive verb. étendre ‹natte› sur le sol ou sur le lit.

Kē ni-van yow nen tō, ni-vahyeg na-tno tamge nonon hōw, kē ni-en hiy van.
Il sortit de la maison, étendit sa natte sur le sol, et s'y allongea.
vak   [βak] intransitive verb.

(1) être puissant; agir et partic. évoluer avec énergie.

(2) foncer, avancer rapidement et sans effort, sur un véhicule propulsé par une force externe: anc. voguer sur un voilier (gam), emporté par le vent; mod. avancer en voiture.

vak tēy tarak
aller en voiture [litt. voguer-tenir voiture]

n-age vakvak
[objet pour avancer vite] voiture
vak   (na-vak) noun. force, puissance, énergie vitale (de qqn).

Syn: vakse~

man ‘fluide magique’

Nēk me-lep inti van a la-vak nōnōm.
⟨poésie⟩ Ton fils, tu lui as transmis ton énergie vitale [litt. tu l'as pris dans ta puissance].

[ Mota vakato have strength, energy’. ]

v[a]kasteg  [βakastɛɣ] intransitive verb. prendre soin, s'occuper (de, goy / hiy) ; assister une personne qui a du mal à s'occuper d'elle-même, par_ex. une personne saoûle, handicapée, âgée.

Syn: etgoy

vakasteg lok

No me-tron̄, ay! Nēk te-pkasteg goy vēh no?
Je suis bourré, dis donc ! Tu peux venir m'aider (à rentrer chez moi) ?
vakasteg lok  intransitive verb. <Ethn> litt. “prendre soin en retour”: prendre soin de ses propres parents, en échange (lok) des efforts qu'ils ont consacrés à notre éducation. L'éthique (Cf. tamtam) veut qu'un enfant fasse preuve d'une telle gratitude envers ses parents, y compris dès son plus jeune âge: leur apporter à manger ou à boire, les assister dans les travaux domestiques, etc.

Inti-mamyō so lililwo galsi bah en, tō kēy te-pkasteg lok me hiy kamyō.
Lorsque nos enfants seront devenus adultes, ce sont eux qui prendront soin de nous.
vakse~  (na-vakse~) [naβaksɛ] -. ⟨qqn⟩ puissance, énergie vitale, force ‹de qqn›.

hiyi~ ‘force physique’

[ Mota vakasa-ihaste, hurry, self-assertion, strength’. ]

val  (na-val) [naβal] noun. pierres du four....

ne-vet wēdēwdē

[ Mota valathin stones set on edge round the rim of the native oven’. PNCV *valastructure’. ]

v[a]lag  [βalaɣ] intransitive verb.

(1) run⟨homme, animal⟩ courir, filer, fuir.

Syn: gityak

Syn: sikyak

valag hiy

Inti valag vatag me anen.
Ton fils est en train d'arriver en courant.

Imam nonoy kēy valaplag m̄ōl me.
Leurs pères rentrèrent en courant.

Ige susu et na-m̄at tō kēy valaplag, kēy valaplag veteg kē. Kēy valag i valag e tō kēy qeleqlen̄.
En voyant le serpent, les enfants prirent leurs jambes à leur cou, et s'enfuirent loin de lui. Ils coururent, coururent, coururent, jusqu'à s'évanouir dans la nature.

Lep no-hos nonon, yow kal hag aē, valag ēgēn.
Il prend son cheval, l'enfourche, et se met à galoper.

Nēk et hōw nō-mōmō valag kēlkēl tō en.
Regarde les poissons qui filent en zigzaguant!

(2) ⟨inanimé⟩ circuler, se mouvoir.

n-age valaplag
la chose qui circule (surnom de la voiture, na-trak)

(3) ⟨liquide+⟩ couler, s'écouler; circuler.

Syn: lon̄

Na-day nonon me-plag lililwo.
Son sang coulait abondamment.

(4) ⟨intelligence+⟩ s'activer, fonctionner; être vif.

Ige Japan, nē-mēnay ni-plaplag galsi.
Les Japonais ont l'esprit vif. [litt. ils ont les méninges qui circulent bien]

[ Mota valagoto run’. PNCV, POc *lakostep, walk, go’. ]

valag hiy  transitive verb. litt. “courir à”: courir vers ‹qqch, qqn›, accourir; aller chercher en vitesse.

v[a]lag

Tētē me-ten̄, nēk so valag hiy!
Ton bébé pleure, va vite le voir [litt. accours vers lui]!
v[a]lakas   [βalakas] adj.

(1) chatoyant, multicolore, aux couleurs vives.

keleklen ‘bigarré’

nō-mōmō valaplakas le-naw en
les poissons multicolores du lagon

(2) magnifique, superbement décoré.

lēn̄as ‘magnifique’

ak valakas

v[a]lakas   (na-plakas) noun. joliesse, ornementation.

Nok so mōk na-plakas van l-eh so kē n-ak dēw na-he.
J'ai voulu ajouter quelques ornementations au poème, pour rendre cette ode en ton honneur encore plus majestueuse.

[ Mota valakasdecorate, beautify, adorn’. ]

valeh  [βalɛh] transitive verb. refuser une proposition; empêcher ‹qqn› d'agir.

Tateh et ni-valeh.
Personne ne t'en empêchera.

[ Mota va-leasagto dispute’. ]

valhiqōqō  (na-valhiqōqō) [naβalhik​͡pʷʊk​͡pʷʊ] ~ na-valiqōqō  noun. bruits gênants, vacarme hétéroclite.

gayka

Amyō van me gōh, veg na-valiqōqō tateh, tō kōmyō kaka tatag na-myōs.
Venez par ici, il n'y a pas de bruit, vous pourrez discuter tranquillement.

valme  (na-valme) [naβalmɛ] noun. <Pois>

(1) lionfishpoisson-scorpion, rascasse, proche du na-yme et du na-wawsē. Pterois spp. (?).

(2) par comparaison avec ce poisson venimeux, terme d'insulte adressée à une personne méchante: salaud, enfoiré.

na-magtō te-le-naw

vam  (na-vam) [naβam] noun. <Mer> Slipper Lobster, bsl. Flatnaura. “Cigale de mer”, sorte de langouste plate à six pattes, crustacé. Parribacus caledonicus.

[ Mota <°na βaˈβaba.  vavapaa kind of crawfish’. ]

van1   [βan] intransitive verb. goaller.

(1) to go (somewhere), spec. on foot. ⦗+ Cplt de Lieu⦘ aller, se rendre (dans un endroit), spéc. à pied. Idiom. Le parfait de van sert souvent à dire où se trouve qqn: Imam ma-van lē-tqē. Papa est [parti] aux champs.

vanvan ‘marcher’

(2) to leave, set off; to be gone. partir, ‘y aller’; être parti.

m̄ōl

Sōwlē, nok van ēgēn!
OK, I'm off ! (I must leave you)
Bon, j'y vais ! (je vous quitte)

Kē tateh, kē mal van !
He's not here, he's gone.
Il n'est pas là, il est parti.

(3) slip away, go away, disappear. s'éclipser, s'absenter, disparaître.

Ba mahē kēy togtog nen e, kēy et van n-ēwe tētēnge en ni-vanvan geh.
As the days went by, they realized that the fruit from the tree had disappeared [lit. had left, i.e. had been stolen] one after the other.
Au fil des jours, ils s'aperçurent que les fruits de l'arbre disparaissaient [litt. partaient, i.e. étaient volés] les uns après les autres.

(4) continue, carry on. ⦗Sujet 3ème p. inanimé⦘ continuer, se poursuivre.

hōw

Kē ni-van !
[lit. keep going] Let's continue (story, activity...)!
[litt. ça y va!] On continue (histoire, activité…)!

(5) continue an action V without interruption, hence for a while, for a long time. Spec. Structure in storytelling: |fi{Action 1 + van repeated + Action 2}› = "Action 1 begins, lasts a while until action 2 finally begins".. ⦗radical van répété⦘ continuer une action V sans s'arrêter, d'où un certain temps, longtemps. Spéc. Structure dans les récits: ‹|fi{Action 1 + van répété + Action 2}› = "L'action 1 commence, puis dure un certain temps, jusqu'à ce que finalement commence l'action 2"..

misin ‘longtemps’

van me

Iqet yem kal hag nen, van van van van van van van vēykal n̄a alge.
[lit. Iqet climbs up, he goes, goes, goes, goes up high] Iqet started climbing, and he went on climbing for a long, long, long while, until he reached the top way, way up high.
⟨évoque un arbre géant⟩ [litt. Iqet grimpe il va va va va va va va monte tout là-haut] Iqet se mit à grimper, et grimpa longtemps, longtemps, longtemps, tant et si bien qu'il finit par en atteindre le sommet tout là-haut.

Nēk galeg qele nen van van van van : nō-qōn̄ levetēl, ne-beg ni-myen̄ qēt, tō nēk lepyak.
You carry on like that indefinitely (and so on, as many times as you like); a week later, when the bread fruit is completely dry, you take it out (of the fire).
⟨recette pour la préparation du fruit-à-pain⟩ Tu continues de la même façon indéfiniment (ainsi de suite, autant de fois que tu veux) ; au bout de huit jours, quand le fruit-à-pain est bien déshydraté, tu le retires (du feu).

Tō kōyō tog van, tog van, tog van, mo-tog ne-msin van van van van. Imam nonon ni-gom te mun.
And so they both continued to live together for a long time (for years ?)... until the father fell ill too.
⟨père et fils⟩ Alors ils continuèrent tous les deux à vivre ensemble, longtemps (durant des années ?) ... jusqu'au jour où le père tomba malade à son tour.

Kēy hag van en van van, mahē ni-qōn̄.
They remained seated this way for a long, long time, until at last night began to fall.
Ils restèrent assis longtemps de cette façon, longtemps, jusqu'à ce qu'enfin la nuit se mit à tomber.
van1   dir. <Gram> Itif: ??? Centrifugal directional, referring to any direction other than towards the speaker (e.g. "to you", "towards him"); opp. me, centripetal, orientated towards the speaker (e.g. "towards, to me, to us"). Itif: Directionnel centrifuge, renvoyant à toute direction sauf vers le locuteur (ex. “vers toi”, “vers lui”) ; opp. me, centripète, orienté vers le locuteur (ex. “vers moi, vers nous”).

(1) opposite, forwards, straight ahead. ⦗+ déictique⦘ en face, en avant, tout droit. Typiquement associé aux déictiques de 2ème et 3ème degrés (ex. van (a)nen ‘en face près de toi’, van_nōk / gēn ‘en face là-bas’) ; au 1er degré, même si l'on peut dire van (a)gōh ‘en face [de toi] près de moi’, on aura plutôt le Dir. centripète (me (a)gōh ‘ici’).

Vēnvēntey tig tō agōh, Rastētē tig tō n̄a van gēn.
Vênvêntey is (stands) here, Rastêtê is way over there [opposite us, van].
Vênvêntey se trouve (debout) ici, Rastêtê se trouve tout là-bas [en face de nous, van].

Na-gayga namun ne-hyo qele gōh van gēn.
His garland (catch of fish) was long, from here [gōh] to here [van_gēn].
Sa guirlande (de poissons pêchés) était longue, comme d'ici [gōh] jusque là-bas [van_gēn].

Milton mi-gityak lō me gōh? – Oo, kē mi-gityak lō van anen!
Did Milton come here [where I am, me_gōh] ? – Yes, he was here [where you say, van_anen].
Est-ce que Milton est passé en courant par ici [où je suis, me_gōh] ? – Oui, il est passé par là [où tu dis, van_anen].

Ukēg no nok van1 heylō van2.
Get out of my way ! [lit. Let me go1 across opposite2]
Laisse-moi passer ! [litt. Laisse-moi aller1 à-travers en-face2]

(2) (neutral) spatial movement of the Subject himself towards a precise location: towards, fb{in the direction of}. ⦗orienté vers Locatif (lE- + qqch / )⦘ ⦗V intransitif⦘ mouvement spatial (neutre) du Sujet lui-même vers un lieu précis: vers, |fb{en direction de}.

Kē ni-vahyeg na-tno tamge nonon hōw, kē ni-en hiy van.
He spread his mat out on the ground, and lay down (on it).
Il étendit sa natte sur le sol, et s'y allongea.

Nēk lōn̄veg van a sisqet a lē-lē a hōw N̄ēyēlē en, nēk lōn̄veg van anen.
You'll go and hide over there [opposite], near Ngêyêlê cave over there; yes, that's where you'll hide.
Tu iras te cacher là-bas [en face], près de la grotte de Ngêyêlê, là-bas ; oui, c'est là que tu iras te cacher.

Nō-mōmō ni-yow tēqēl lok van le-naw.
In one leap, the fish suddenly swam back to the ocean. [jumped again towards the sea]
D'un bond, le poisson regagna soudain l'océan. [sauta de nouveau vers la mer]

N-et tit-van1 yeghuquy vēh te van2 lē-vētan en.
No one is allowed to enter hm{1} into2 this land without a good reason.
Personne n'a le droit de pénétrer1 sur2 cette terre sans une bonne raison.

Nēk lam̄lam̄heg en : ni-til ni-van1 me tō ni-wot van2 aē.
You throw (the hook into the water); the garfish will soon come1 and take the bait (from it).
Tu lances (l'hameçon à l'eau) ; l'Orphie viendra1 bientôt y2 mordre.

Kōyō yow tēy na-tamge tō, ba ne-len̄ en ni-yip van aē.
Standing on the big mat, they threw themselves (up in the air), with the wind blowing straight at them.
⟨conte: natte comme tapis volant⟩ Debout sur la grande natte ils se jetèrent (dans les airs), tandis que le vent soufflait droit dessus.

Magtō mi-tig taqet kēy van.
The old woman was standing next to them. (cf. sisqet)
La vieille femme était debout à côté d'eux. (cf. sisqet)

(3) corresponds to the spatial direction that the Subject infers on the Object, or on his action. Spec. associated with numerous verbs implying such a movement, e.g. "look (in a direction)", "put (s.th) somewhere", "tie (s.th) to s.th", etc.. ⦗orienté vers Locatif⦘ ⦗V transitif⦘ correspond à la direction spatiale que le Sujet imprime à l'Objet, ou à son action. Spéc. associé à de nombreux verbes impliquant un tel mouvement, ex. “regarder (dans une direction)”, “poser (qqch) qq part”, “attacher (qqch) à qqch”, etc.. Sém. Comparer Kē ni-lep nē-bē, tō ni-luwyeg. Kē ni-lep nē-bē, tō ni-luwyeg van |fs{()} Il prit l'eau et l'|ui{y déversa (dans un endroit précis, pour un usage particulier).} Van (+Locatif) est requis lorsque l'action est orientée sur un lieu ou un objet précis ; il s'agit alors du lieu visé par l'action (opp. Locatif seul, lieu où se trouve le sujet).

Kē ni-tōytōy na-yo bak, ni-vēl sey van vētmahē vitwag.
She swept the banyan leaves, heaping them up in the same place.
Elle balayait les feuilles de banian, les rassemblant en un même endroit.

Kēy mo-tot nē-tyag, mē-vētgiy van lō-tōti n̄ey.
They made a ladder, and set it up against an almond tree.
Ils fabriquèrent une échelle, et l'érigèrent contre un amandier.

Iqet mi-tin̄ na-myam, lok me Bankis kē ; bastō, kē mi-tin̄ n-et van alon en.
Iqet created the world here in the Banks; then he created men here [he created man towards inside].
Iqet créa le monde, ici du côté des Banks ; ensuite, il y créa les hommes [il créa l'homme vers dedans].

Mōk veteg nō-mōmō a lu-wmet, ba sey na-naw van aē.
You put the fish into a big bowl, then you pour seawater over it.
On pose le poisson dans un grand bol, puis on verse dessus de l'eau de mer.

“Ti n-ep !” Tō a kēy ti n-ep van aē nen tō, n-ep ni-gen n-ēm̄.
"Go on, set fire to it!" And so they set fire on to it, and the house began to burn.
“Allez-y, mettez le feu !” Alors ils y mirent le feu, et la maison commença à brûler.

Kē ni-en hiy van l-ēwe tētēnge qele nōk, ni-mōk na-mnen van a l-ēwe apol en.
Once he lay down next to the fruit, he put his hand on the apples.
Après s'être étendu auprès des fruits, il posa la main sur les pommes.

Ni-lep nē-yēdēp e tō ni-lēg van a lē-qētēnge a kēy yayah nē-sēm aē en.
She took a palm leaf and tied it to the branch she was using to pierce the shells.
Elle prit une feuille de palmier, et l'attacha sur la branche qui lui servait pour percer les coquillages.

Kē ni-lep no-woyoy tō ni-hey van lē-nlon.
He takes the necklace and puts it round his neck.
Il prend le collier et le met à son cou.

Nok so mōk na-plakas van l-eh.
I wanted to add a few ornamentations to the poem.
J'ai voulu ajouter quelques ornementations au poème.

(4) an element X, instead of being entirely affected (Patient), is only partially affected by the action, and appears as a Locative, together with van. ⦗orienté vers Locatif ; V détransitivé⦘ un élément X, au lieu d'être entièrement affecté (Patient), n'est que partiellement affecté par l'action, et apparaît comme Locatif, accompagné de van.

Kē mo-tot nē-qētēnge.
He pruned the tree (in two...), but
⟨objet entièrement affecté⟩ Il a taillé l'arbre (en deux...), mais

Kē mo-tot van -qētēnge.
He carved "into" the tree (e.g. he hollowed out a canoe)
⟨objet partiellement affecté⟩ Il a taillé “dans” l'arbre (ex. Il y a creusé une pirogue)

Qasvay ni-van me, ni-wuh van la-han̄ en ; wuh van le-tno tamge en, tateh.
Qasvay went in, gave a few knocks on the post, gave a few knocks on the bed (looking for his enemy), but in vain.
Qasvay entra, donna des coups sur le poteau, donna des coups sur le lit (à la recherche de son ennemi), mais en vain.

Kēy me-mwumwu van lo-yot.
They are working on the roof.
⟨construction d'une maison⟩ Ils travaillent au toit.

Nō-lōm̄gep en n-et sosok van a le-tweh tēnge en.
The boy looked around among the flowers.
Le garçon chercha du regard parmi les fleurs.

(5) indicates that the action is orientated in an abstract manner towards an element X (marked as a Locative), without a spatial movement: hence towards, to, in terms of (s.th). ⦗orienté vers Locatif⦘ signale que l'action est orientée abstraitement vers un élément X (marqué comme Locatif), sans mouvement spatial ; d'où envers, par rapport à (qqch).

Ba so tēy se vitwag so ak na-hap se van aē ?
You want to build a house, but what do you want to do / in it ?
Tu veux construire une maison, mais pour y / en faire quoi donc ?

Tog dēmdēm meh van aē.
Don't worry too much about this. [don't think too much "towards" that]
Ne t'inquiète pas trop à ce sujet. [ne pense pas trop “envers” cela]

Kem galeg na-wha mi n-eh en ; sowo ne-tnenen van aē, e tō bah ēgēn.
We try to find some music for this song; once the music is adapted to it, it's finished.
⟨composition des chants traditionnels⟩ Sur ce chant, nous essayons de trouver une musique ; une fois que la musique y est adaptée, c'est fini.

(6) indicates that the Subject orientates consciously his attention towards an external element (opp. V_without van, passive perception?). ⦗avec vb de perception: “voir”, “sentir”, “penser”, etc.⦘ signale que le Sujet oriente son attention vers un élément extérieur, de façon plutôt consciente et agentive (opp. V_sans van, perception plutôt passive ?). Cf. et ‘voir’ ~ et_van ‘regarder, observer’; yon̄teg ‘sentir, entendre’ ~ yon̄teg_van ‘ressentir, se rendre compte’; dēm ‘penser’ ~ dēm_van ‘réfléchir, espérer’; ēglal ‘savoir’ ~ ēglal_van ‘comprendre, découvrir’

hiy [1] ‘(3)’

Et van en, nē-lēn gēn !
Look, this is what its feathers look like.
Regarde, voici à quoi ressemblent ses plumes.

Ige hōhō me, et van qele kē ni-vin vetel e halhal tō.
As they were paddling, they suddenly saw a banana skin floating on the water.
Comme ils pagayaient, ils aperçurent soudain une peau de banane qui flottait sur l'eau.

A kē m-etsas van a no-qo liwo en kē n-ēh leptō !
He realized that the giant monster was still alive!
Il s'aperçut que le monstre géant était encore vivant !

Tō nok yon̄teg van a so “Sere rere luke...”
And then I heard Sere rere luke...” (song)
Alors j'ai entendu “Sere rere luke...” (chanson)

Kē yon̄teg van a so kē tiy mitiy ēgēn.
He suddently felt a strong need to sleep.
Il ressentit soudain une très forte envie de dormir.

Kēy qōnqōn van qele nōk, so itōk si tateh.
They began to sniff the object to find out if it smelt nice or not.
Ils se mirent à renifler l'objet, pour voir s'il sentait bon ou non.

Ba kē et-lep qete van a so ne-len̄ so ni-wuh en.
He hadn't yet understood that a cyclone was imminent
Il n'avait pas encore compris qu'un cyclône était imminent.

(7) indicates an action in time; spec. dēn̄ + van + adverbial phrase of time. ⦗temps⦘ indique l'orientation d'une action dans le temps; spéc. dēn̄ + van + Cplt de temps “jusqu'à”.

ōyēh van hiy
in two days' time (ōyēh 'the day after tomorrow')
après-après-demain (ōyēh 'après-demain')

anēyēh van gēn
the other day, a long time ago (anēyēh 'the day before yesterday')
l'autre jour, il y a longtemps (anēyēh 'avant-hier')

Kē ma-hag dēn̄ van le-myēpyep.
He remained seated until the evening.
⟨Cplt de Temps = Locatif lE- Il est resté assis jusqu'au soir.

Wētamat ni-nyē i dēyē en, dēn̄ van na-lo son̄wul nanm̄e vitwag.
The Ogre waited for a long time, until eleven o'clock.
⟨Cplt de Temps = Objet nA- L'Ogre patienta longtemps, jusqu'à onze heures.

Kēy kuk van i kuk en, dēn̄ van mahē ni-myen.
They continue cooking until daybreak.
⟨Cplt de Temps = Proposition⟩ Ils continuent à cuisiner jusqu'au lever du jour.

(8) towards, to (s.o.). Normally accompanies the Dative with a 2nd or 3rd p. (e.g.van hiy nēk “to you”,. ⦗orienté vers un Bénéficiaire explicite (Datif hiy + qqn)⦘ envers, à (qqn). Accompagne normalement le Datif avec une 2ème ou 3ème p. (ex. van hiy nēk “à toi”, van_hiy_kēy “à eux”), jamais une 1ère (*van hiy no “à moi”, me). Partic. “donner” se traduit lep_van avec 2 et 3, mais lep_me avec 1.. Synt. S'il est exprimé, l'Objet peut s'intercaler entre van et hiy (van (Nok lep X van hiy nēk), soit après le Bénéficiaire (Nok lep van hiy nēk X). Except. van se rencontre répété (|vl{Kē ni-tam van ni-sis van hiy kē.} Elle lui donna le sein).

Nēk ne-myōs wo tatal, nēk ta-van1 vēh van2 hiy moyu.
If you feel like going for a walk, then go over1 to2 your uncle.
Si tu as envie de te promener, tu n'as qu'à te rendre1 auprès2 de ton oncle.

Teteh bah, tō Iqet e m̄ōkheg van hiy kē ēgēn.
Once he'd finished sculpting (the statue of a woman), Iqet breathed life into it [blew in her]
Lorsqu'il l'eût sculptée (statue de femme), Iqet lui insuffla la vie [souffla en elle].

Gēn gagasēg qiyig van hiy ige ba-lavēt.
We'll distribute everything to the people who've come to celebrate.
Nous allons tout distribuer aux gens venus pour la fête.

Lep van hiy Gostat !
Give it to Gostat.
Donne-le à Gostat.

Nok van1 vasem van2 hiy kōyō, tō kōyō ēglal aē.
I'll go1 explain to them [2 both of them], so that they'll know.
Je vais1 leur expliquer [2 eux-deux], afin qu'ils soient au courant.

(9) to him alone, van may suggest a beneficiary (Dative) although implicit; the context allows to reconstitute the referent. Kē may lep fr:van ! opp. Kē may lep me ! She's already given it (to me)]. ⦗orienté vers un Bénéficiaire implicite⦘ à lui seul, van peut suggérer un bénéficiaire (Datif) pourtant implicite ; le contexte permet de reconstituer le référent. Kē may lep fr:van ! opp. Kē may lep me ! Elle l'a déjà donné (à moi)]. Synt. Souvent, un possessif sur l'objet suggère le Bénéficiaire, si bien que van est suffisant pour évoquer le syntagme datif: Itōk nok teh te mu-|fr{nmōyō ih van !} Itma-n ni-leplep ēwē van ne-gengen na-ga-|fr{n kê ni-gengen.} Ōl na-ha-|fr{n van 'Vênvêntey'} Ils (lui) donnèrent le nom de V..

Kē ma-galeg n-ep.
He made a fire (for himself), but
Il a fait du feu (pour lui-même), mais

Kē ma-galeg van n-ep.
He made a fire (for someone else: for you/ her/ them...).
Il a fait du feu (pour qqn d'autre: pour toi/ elle/ eux...).

Nok so vap van, ba veg nok mētēmteg.
I wanted to say it (to you / to him...), but I was afraid to.
Je voulais le dire (à toi / vous / lui...), mais j'avais peur.

No n-ēglal, ba no ta-vasem vēh te van !
I know, but I don't have the right to talk about it (to you / to anyone).
Je le sais, mais je n'ai pas le droit de le révéler (à vous / à personne).

Kē ni-vēhge van so “Ave n-ēm̄ nōnōm?”
He asked (her/him): "Where's your house?"
Il (lui) demanda : “Où est ta maison ?”

So gēn so ti van na-mlangēn hiy hiqiyig a gēn na-tam kē en, ba gēn te-lep vēh van na-tamge, kē ne-mtuw.
If you want to give a present to someone you respect, you can offer [van, 'him/her'] a mat, that's perfect.
Si l'on a envie d'offrir un présent à quelqu'un que l'on respecte, on peut offrir [van, 'à lui'] une natte, c'est parfait.

(10) indicates that the Agent acts purposely on the Patient, accomplishes action V especially in view of transforming or affecting this Patient |{endash} spec. if the Patient is a person.. ⦗orienté vers le Patient⦘ indique que l'Agent agit exprès sur le Patient, accomplit l'action V spécialement en vue de transformer ou agir sur ce Patient |{endash} spéc. si le Patient est une personne.. Synt. L'Objet précède van si c'est un pronom personnel (Nok so vēhge kē fr:van ex. Nok so vēhge fr:van mayanag Je vais interroger le chef).

Kēytēl yowlak goy kōyō van nen tō lep vasgēt kōyō van_me.
They greet them affectionately, and extend them [van] a warm welcome [here, me].
Ils sautent à leur cou, et leur [van] souhaitent la bienvenue [ici, me].

Kamyō hig goy nēk van so nēk tog vanvan en !
We forbig you to go there!
Nous t'interdisons d'y aller !

Vēhge van wotwottigiy, wo “Nēk ma-van tō ave?”
He questioned the youngest among them: "Where were you?"
Il interrogea le cadet: “Où étais-tu ?”

Magtō, kem van ēgēn, ba ige susu hag tō, etet goy kēy van !
We must go now, grandmother! We're leaving the children, look after them well!
Grand-mère, nous partons ! Nous laissons les enfants, surveille-les bien !

Ige ma-gal no van me !
I've been tricked!
⟨combinaison van + me On m'a joué un mauvais tour !

Kē ne-myōs dam vēlēs van ēgnōn.
He would follow no one except his wife.
Il ne voulait suivre personne d'autre que son épouse.

(11) in phrases expressing interdiction, van underlines the semantic relation between Subject and Object (?). ⦗fréquent avec Prohibitif tog2 + V transitif⦘ dans l'expression de la défense, van souligne la relation sémantique d'agentivité entre Sujet et Objet (?).

Nitog siseg kēy van!
Stop annoying them! but Nitog siseg no me ! Stop annoying me!
Arrête de les embêter ! mais Nitog siseg no me ! Arrête de m'embêter !

Tog yon̄yon̄teg kē van!
Don't listen to him!
Ne l'écoute pas !

Ohoo, Iqet ! Nitog taytay woy van ni-siok nongēn!
No, Iqet! Don't destroy our canoe!
Non, Iqet ! Ne détruis pas notre pirogue!

(12) carrying on, in the same direction; continuously, even more |{endash} spec. moving away from the speaker, both literally and figuratively. ⦗orienté sur le procès lui-même⦘ en continuant sur sa lancée, dans la même direction ; de façon continue, encore plus |{endash} spéc. en s'éloignant de l'énonciateur, au propre ou au figuré.

Dēyē tog van !
Wait a bit longer!
Attends encore un peu !

Hag malig van !
Move over a bit! [Sit further away (from me)]
Pousse-toi un peu ! [Assieds-toi plus loin (de moi)]

Tita, talōw en, nēk tin tintin na-ga-mamyō a tin mey a ni-lwo malig van den a qele nēk tintin me hiy kamyō en !
Mum, tomorrow we need you to prepare even more [malig_van] food than you usually do.
Maman, demain, tu nous prépareras des vivres qui seront encore plus [malig_van] abondantes que ce que tu nous prépares d'habitude.

(13) in an extended manner, again. Within a durable activity V (e.g. 'he was still doing V'...); opp. lap, continuation of a state. de façon prolongée, encore. Se situe pendant le déroulement d'une activité durable V (ex. 'il était encore en train de faire V'...) ; opp. lap, continuation d'un état. Dans le récit, [V+van] équivaut souvent à un imparfait.

lap ‘continuer à’

laptō ‘encore’

Ba nok hohoh n-ep van: tateh, et-lawlaw te.
However much I rub non-stop to light a fire, it's no use, it doesn't work.
J'ai beau frotter sans_arrêt pour faire du feu, ça ne sert à rien, ça ne prend pas.

Kēy ma-lak van, ma-lak mi lak en, “Sōwō, gengen !”
They continued to dance, dance, dance (when suddenly)" "Come on, it's time to eat!"
Ils continuèrent à danser, danser, danser, (quand soudain) “Allez, c'est l'heure de manger !”

Kē ma-hag van, hag van dēn̄ van na-gaytegi vitwag.
He remained seated without interruption until 1.30 p.m.
Il est resté assis sans_interruption jusqu'à 13h30.

Kē me-nyē van, me-nyē van, tateh.
He waited a long, long time, in vain.
Il attendit longtemps, longtemps, en vain.

Nen e, kōyō mitiy van, mitiy van e : kē ni-yon̄teg qele kē a ne-nem ni-n̄it kē.
And while they continued to sleep /they still slept, he suddenly felt a mosquito bite him.
Et alors qu'ils continuaient de dormir / qu'ils dormaient encore, il sentit soudain un moustique le piquer.

(14) indicates an extended action V in time: '(V) so much so; (V) then after a while...'. ⦗structure (V van_i V en)⦘ indique l'extension d'une action V dans le temps: '(V) tant et si bien ; (V) puis au bout d'un certain temps...'. La présence de van après le premier verbe renforce la locution ordinaire ‹V i V en›, de même sens (i). Cf. aussi van_i_van_en 'tant et si bien', avec le verbe van1.

van [1] ‘(4) Duratif’

Kōyō tog van i tog i tog en : visis hōw nen, na-tm̄an. Kōyō mō-bōwvan i bōw en : kē mi-lwo.
... They lived together, until they finally had a child |{endash} a son. They fed him so much that he grew up.
⟨introduction typique de conte⟩ ... Ils vécurent ensemble, tant et si bien qu'ils finirent par avoir un enfant |{endash} un garçon. Ils le nourrirent tant et si bien qu'il grandit.

Kōmyō ma-van lē-tqē, ba nok hag_van_i_hag_en nok yon̄teg yow qele kē...
While you were away in the fields, I stayed here [lit. sitting]; and after a while [that I remained sitting] I suddenly heard a noise over there...
Alors que vous étiez partis aux champs, moi j'étais resté ici [litt. assis] ; et au bout d'un certain temps [que je restais assis] j'ai soudain entendu un bruit là-bas...

Tō kōyō vēy-valeh van i vēy-valeh e, na-raino ni-boel kē nen e ni-yow van hiy kē.
They continued to quarrel this way, until the rhinoceros, mad with rage, jumped on him.
Ils continuèrent ainsi à se quereller, jusqu'au moment où le rhinocéros, fou de rage, lui sauta dessus.

[ POc *pano. ]

van hiy  [βan hij] intransitive verb. se diriger vers un endroit précis.

hiy [1A] ‘(3)’

Kē ma-van hiy me.
Il est venu directement.
van me  intransitive verb. to come; to become. litt. “aller vers-ici”: venir; (parf.) devenir.

van [1A]

me

Van me!
Come!
Viens!

No mal van me no-towtow-eh vitwag.
I've become a poet.
Je suis devenu poète.
vanvan  [βanβan] intransitive verb.

(1) marcher.

(2) être capable de marcher. Rédupl. de van1.

Syn: tatal

Kē mal vanvan ēgēn !
⟨bébé⟩ Ça y est, il sait marcher !
vaot  (na-vaot) [naβaɔt] noun. <Bot> a natural rasp (va) made from the harder part of sago palm (ot, see yot). râpe naturelle (na-va) obtenue avec la palme du sagoutier (ot, Cf. yot). Metroxylon spp.
vap   [βap] transitive verb. dire.

(1) say ‹s.th› (to s.o., [Directional +] hiy). dire ‹qqch› (à qqn, [Directionnel +] hiy).

Syn: vasem

hohole ‘parler’

Vap tog me!
Tell me!
Dis-le moi!

No et-vap te hap te van hiy kē.
I didn't say anything to him.
Je ne lui ai rien dit.

Nēk ta-vap vēste qele nen.
You can't say that like that.
On ne peut pas dire ça de cette façon.

(2) declare, say that. Introduces direct speech (cf. so) and indirect speech. ⦗suivi de so + Prop.⦘ déclarer, dire que. Introduit le discours direct (cf. so) comme le discours indirect.

wo [1] ‘dire que’

Imam ma-vap so itōk.
Dad said (that it was) OK.
Papa a dit (que c'était) d'accord.

Kē so ma-vap qiyig so “Mitiy!”, nēk mitiy.
When he tells you "Close your eyes", you must close your eyes.
Quand il te dira “Ferme les yeux”, tu fermeras les yeux.

Tō kē ni-vap van hiy tita nonon so “…”
And so he said to his mother: "..."
Alors il dit à sa mère: “…”

(3) recite word for word ‹story, tale, song›. réciter textuellement ‹récit, conte, chant›. Suggère un texte formellement contraint, qu'il s'agit de réciter; opp. kaka ‘raconter qqch de façon informelle’

Nok vap na-vap t-am̄ag veg Yoymal.
I'm going to tell you the tale of Yoymal.
Je vais te raconter le conte de Yoymal.

yoge ba-vavap-eh
the two singers [the two to recite the song, cf. se]
les deux chanteurs [les deux pour réciter le chant, cf. se]

(4) speak in the language of a particular place. ⦗suivi de tE- + locatif⦘ parler dans la langue de tel endroit.

vap bat

vap goy

vap m̄ēt

Tog vavap te-le-lam, nēk so vap to-M̄otlap.
Don't speak pidgin [lit. don't speak about the ocean], you must speak mwotlap.
Ne parle pas en pidgin [litt. ne parle pas de-l'océan], il faut parler en mwotlap.
vap   (na-vap) noun.

(1) speech; phrase, word, term. parole; phrase, mot, terme.

Na-vavap nan qele gēn: “yowvaysam”.
The exact term is "turn about".
Le terme exact est “virer de bord”.

(2) language, dialect. langue, dialecte.

na-vap to-M̄ot
mota [the language of Mota]
le mota [la langue de Mota]

(3) story. récit.

na-vap t-am̄ag
[tale of olden times] story
[récit d'autrefois] conte
vap bat  transitive verb. litt. “dire caché”: parler à mots couverts, en employant des termes qui ne seront compris que de mon complice, et non des autres personnes présentes.

vap [A]

Nēk so vap bat den kēy, a so kēy tog ēgēglal.
We must speak in veiled terms, so that they can't understand us.
Il faut parler à mots couverts, afin qu'ils ne puissent te comprendre.
vap goy  transitive verb. <Christ> speak to protect ‹s.th› from evil spirits; bless ‹food, water, place›. parler pour protéger ‹qqch› contre les esprits malfaisants ; bénir ‹nourriture, eau, endroit›.

vap [A]

Syn: tatay goy

vap m̄ēt  transitive verb. speak in short form: abbreviate, summarize, recapitulate. litt. “dire-coupé”: parler en raccourci: abréger; résumer, récapituler.

vap [A]

Dō vap m̄ēt ēwē hōw.
Let's sum up.
Récapitulons.vap
vap t-am̄ag  (na-vap t-am̄ag) [naβap taŋ​͡mʷaɣ] noun. litt. “parole d'autrefois”: conte.

Na-vap t-am̄ag nan, na-vap t-am̄ag te-Pnōlap.
Ce conte est un conte de Vanualava.

Na-vap t-am̄ag nan ni-bah hōw gēn.
⟨formule de clôture⟩ Et c'est ici que se termine ce conte.
vasawyeg  [βasawjɛɣ] adv. négligemment.

(1) négligemment, avec désinvolture ; agir (V) avec peu de respect ou d'égards envers son interlocuteur.

Syn: sapsapwoy

Ant: dēm-map ‘respect’

(2) avec verbe de parole, désigne le niveau de langue familier.

Ant: hole map

Ikē wulus nōnōm ! Tog hohole vasapsawyeg van hiy kē !
C'est ton beau-frère ! Ne lui parle pas de façon aussi désinvolte !
vasem  [βasɛm] transitive verb.

(1) showrévéler, déclarer au grand jour la vérité sur ‹qqch de secret›.

lan̄lō ‘montrer, faire connaître’

Buste vasem!
Je n'ai pas envie de te le dire (c'est un secret).

Kōyō et-vasem te van hiy tita no-yō en, kōyō ma-galingoy.
Ils n'ont pas révélé (leur intention) à leur mère, ils ont gardé le secret.

(2) déclarer, dire.

Syn: vap

Le-mtap, kē vasem hiy imam nonon so “Imam…”
Le lendemain matin, il déclara à son père “Papa…”

Kē et-buste vanvan me, vasem so ēgnōn tale boel kē.
Elle ne veut pas venir, elle dit que son mari risquerait de se fâcher.

Ne-m̄e sese eh nōk en, kē na-vavasem so kē tu-kuy qēt qiyig gēn.
Vous entendez la chanson du serpent de mer? Il dit qu'il va tous nous dévorer!

(3) ⟨qqch⟩ signifier, prouver que.

(4) déclarer ‹qqn›, révéler la vérité sur ‹qqn›, le dénoncer.

Nok van vasem kemem.
[litt. Je vais nous déclarer] Je vais annoncer ce qui nous est arrivé (que nous avons été attaqués).

Kimi yōs yoyon̄, ba nok vasem no-moyuk tig tō gēn.
Faites tous silence: je vais révéler (la vérité sur) mon neveu que voici.
vasem lō  transitive verb. litt. “révéler + faire apparaître”: révéler, déclarer la vérité sur ‹qqch, qqn›.

vasem

No tit-vasem lō vēh te van tiy dēmdēm nan.
⟨sur l'art de la poésie⟩ Je ne peux pas me permettre de t'en révéler le véritable secret.

Nok van vasem lō no van hiy imam, so no mal ekas na-m̄alm̄al mino.
Je vais me déclarer à mon père (dire la vérité sur moi-même), que je me suis trouvé une fiancée.

Nēk so vasem lō qēt van so na-hap ni-akakteg geh.
Je voudrais que tu commentes explicitement tout ce qui se passe (sous tes yeux).
vasgēt  [βasɣɪt] adv.

(1) (faire V) pour (se) mettre à l'abri, en lieu sûr; de façon à (se) protéger. Synt. Porte sur le sujet si V1 est intransitif, sur l'objet si V1 est transitif.

Atmi van vasgēt me, tō atmi gengen !
Venez vous abriter ici, venez manger quelque chose!

Ni-hiy mino, nēk so tivig vasgēt.
Les os de mon corps, tu les enterreras pour les mettre à l'abri.

(2) (faire V) pour accueillir ‹qqn›, lui souhaiter la bienvenue.

[ Mota vasgotreceive hospitably…’. ]

vasuwyon̄  [βasuwjɔŋ] ~ vasigyon̄ ~ vasēwyon̄  transitive verb.

(1) ⟨prêtre⟩ baptiser ‹enfant+›.

Na-mama so ni-vasigyon̄ nē-tētē.
Le prêtre va baptiser le bébé.

(2) baptiser, donner un nouveau nom à ‹qqch›.

Nēk so vasēwyon̄ no-yobem mey agōh.
Il faut que tu baptises ce livre (i.e. que tu lui trouves un titre).
vasuwyon̄   adj. <Christ> chrétien.

yon̄ ‘sacré’

na-hah vasuwyon̄
nom chrétien, nom occidental (opp. nom traditionnel)
vatag   [βataɣ] préd.

(1) ⦗+ directionnel (+ déictique)⦘ être en route dans telle ou telle direction.

Ave Wia en? – Vatag yow.
Où est Wia? – Elle est en route vers la plage.

Etgoy, imam nōnōm vatag me anen.
Attention, ton père arrive [est en train de venir vers toi]!

Alex vatag lok se hōw.
⟨depuis Port-Vila⟩ Alex est à nouveau en route (vers Mwotlap).

(2) ⦗sens temporel⦘ exister déjà à tel moment, être déjà né.

Iqet vatag le-myam en.
⟨au commencement du monde⟩ Iqet existait déjà.

Wolwotu, ino vatag.
À la Deuxième Guerre Mondiale, j'étais déjà né.
vatag   adv. already⦗sens temporel⦘ emploi ‘extensionnel’: déjà, déjà auparavant.

Kē na-qaqa vatag.
Elle avait déjà un grain (avant cette histoire).

No mal vap vatag van hiy nēk en.
Je te l'ai déjà dit dans le passé.
vatag   asp.

(1) ⦗combiné à verbe V + directionnel⦘ marque du Présentatif Kinétique: être en train de (faire V) tout en se dirigeant dans telle direction.

Kē lak vatag yow en.
Il descend vers la plage en dansant.

Ave imam? – Hah vatag me na-mayok.
Où est papa? – Il est en train d'apporter du manioc (en chemin vers ici, me).

(2) ⦗sens temporel⦘ être déjà en train de (faire V); avoir (fait V) jusqu'à présent.

Kē lak vatag en.
Il danse depuis un moment déjà.

Nēk may ēglal vatag n-eh vēvēh?
Jusqu'à présent, tu connais combien de chansons?
v[a]tah  [βatah] transitive verb.

(1) compter, énumérer à haute voix.

Kōyō vatah so “Vitwag, vōyō, vētēl” e kōyō yow.
Ils comptèrent “Un, deux, trois”, avant de sauter.

(2) lire, à haute voix ou silencieusement.

yap ‘écrire’

No et-ēglal te vataptah la-gatgat nongēn.
Je ne sais pas lire dans ma propre langue.
vatgo   (na-vatgo) [naβatɣɔ] sb. enseignant, maître, professeur.

Ige vatvatgo kēy a etetgoy ige susu lelo sukul.
Ce sont les enseignants qui s'occupent des enfants à l'intérieur de l'école.

No ta-vatgo nonoy vēh.
Je pourrais bien devenir leur professeur.
vatgo   transitive verb. enseigner ‹qqn›, être le professeur de ‹qqn›.

Syn: vatne

vatgo   (na-vatvatgo) noun. l'enseignement; le métier d'enseignant.

[ Mota vatogoa. ]

vatiqaw  [βatik​͡pʷaw] intransitive verb. kneels'agenouiller, partic. au cours de la prière chrétienne.

[ Mota vatieqau. ]

vatiqaw hiy  -. s'agenouiller penché vers l'avant, se prosterner.

vatiqaw

vatne   [βatnɛ] transitive verb.

(1) learn ‹s.th.›. apprendre ‹qqch›.

ēglal

Syn: lep [A] ‘(10) mémoriser’

Nok so vatne na-vap to-M̄otlap.
I'd like to learn Mwotlap.
Je veux apprendre le mwotlap.

Nok tow qēt bah, tō kēy vatne.
They will learn (the song) when I've finished composing it.
Une fois que j'aurai fini de composer (le chant), ils pourront l'apprendre.

(2) teach ‹s.o.› (s.th., bE-). enseigner, apprendre à ‹qqn› (qqch, bE-). Synt. The person being taught is the object; the thing taught is coded with oblique preposition bE-.Synt. La personne à qui on enseigne est l'objet; la chose enseignée utilise la préposition oblique bE-.

lanēm

Nēk traem vatne tog no b-eh a kimi laklak aē en.
Please teach me that song you are all dancing to!
Pourrais-tu m'apprendre cette chanson sur laquelle vous dansez?

Na-vap to-M̄otlap e, yē ma-vatne nēk aē?
Who taught you the Mwotlap language?
La langue mwotlap, qui te l'a enseignée?

Kē ni-vatne kōyō ba-kaykay.
He taught them how to fish with a bow.
Il leur apprend la pêche à l'arc.
vatne   adj. ⟨animal⟩  tame. ⟨animal⟩ apprivoisé.

Syn: m̄ey [2]

no-tok vatne
a tame dog
un chien apprivoisé

[  < °βa-tanau. ]

vatqep   [βatk​͡pʷɛp] transitive verb.

(1) renverser, retourner ‹qqch› à l'envers, face vers le bas.

Nok vatqep na-bankēn.
J'ai retourné la tasse (ouverture vers le bas).

(2) refermer ‹qqch›, spéc. fermer ‹les yeux›.

Syn: mitiy

Nēk so in na-ga, nēk vatqep na-mte.
Quand on boit le kava, il faut fermer les yeux.

Kimi yon̄teg qiyig van na-mtami qiyig so ni-akakteg qiyig en, atmi vatqep na-mtami e tō mitiy.
Quand vous sentirez que vos yeux, enfin, qu'il leur arrive quelque chose, alors vous devrez les fermer, et puis dormir.
vatqep   adv. ⦗après V de position⦘ à l'envers, spéc. la face retournée vers le bas. Sém. S'applique typiq. aux objets à deux faces dissymétriques, dont le recto est norm. dirigé vers le haut: ex. corps humain, assiette, tasse.

Syn: tegha

Na-bankēn ni-hag vatqep.
La tasse est posée [litt. assise] à l'envers (ouverture vers le bas).

Nok en vatqep.
Je suis allongé sur le ventre (face contre terre).

[ Mota vataqavturn over, turn down; shut’. PNCV *tabʷalie flat (on)’. Cf. Mtp taq. ]

vava  (na-vava) [naβaβa] noun. <Bot> Twin apple (Apocynaceae), bsl. Tufrut. arbre à double fruit (Apocynacées), bsl. Tufrut. Neisosperma opp..

vay1   [βaj] intransitive verb. faire un pas, spéc. de façon marquée ou bruyante ; avancer en marquant le pas.

Ant: van yoyon̄

vay1   transitive verb. effectuer tel ou tel pas de danse, danser ‹qqch›. S'emploie surtout avec les danses ne-qet et na-mag, dans lesquelles les danseurs marquent souvent le pas. D'autres danses ont leur verbe spécifique: au lieu de *vay na-mapto, on dit lōs, etc.

lōs

haw

laklak

No ma-vay te muk mag tō.
Moi aussi, j'ai pris part à la danse na-mag.
vay2   (na-vay) [naβaj] noun. foie.
vay3   (na-vay) [naβaj] noun. cendre ou charbon.

malvay ‘charbon’

wōwō ‘cendres’

vay ne-qet  intransitive verb. dance it ne-qet. danser le ne-qet.

qet [2]

vay [1]

vayēg  [βajɪɣ] transitive verb.

(1) révéler, indiquer, montrer ‹qqch›; spéc. sous forme d'instructions.

Syn: lan̄ lō

Syn: vasem

No ni-tiy tam yeh nēk veg nēk ma-vayēg me na-haphap hip to-M̄otlap hiy no.
C'est toi que j'apprécie le plus, car tu m'as fait découvrir beaucoup de la vie à Motalava.

No ma-vayēg van ne-gengen nonontēl nōk so kōmyō so gen, kōmyō et-gen te.
Je vous avais indiqué où se trouvait notre nourriture (avec l'instruction de vous servir): pourquoi donc n'y avez-vous pas touché?

(2) donner des instructions à ‹qqn›, demander à ‹qqn› de faire qqch.

Syn: ōl vayēg

Welan ma-vayēg veteg van moyōn e so ni-etgoy yolqōvēn nōnōm.
Au moment de partir, le chef a demandé à son neveu de prendre soin de son épouse.

No ma-vayēg muwumwu magaysēn nēk.
⟨série verbale⟩ [litt. je t'ai indiqué-travailler…] Mon pauvre, je t'ai donné beaucoup trop de travail !

[ Mota vareggive direction, order, command+’. ]

ve  (ne-ve) [nɛβɛ] noun. <Zool> (rare) crocodile. (rare) crocodile. Crocodylus porosus.

alkēt

[ Mota via. POc *puqaya (?). ]

veg   [βɛɣ] -.

(1) ⦗+ substantif, nom avec article⦘ à cause de ‹qqn›; parf. à cause de ‹qqch› (cf. bE-).

Nok mitimtiy lēlēge, veg ne-nem en.
Je n'ai pas réussi à dormir, à cause de ces moustiques.

(2) à propos de ‹qqn›.

Tita mē-vēhge veg nēk.
Maman a posé des questions sur toi.

Ige lōqōvēn vēy-valeh veg Qētlas en.
Les femmes se chamaillent pour Qêtlas (elles en sont toutes amoureuses).

Imam mo-boel nēk veg no.
Mon père t'en veut à mon propos.

Nēk nitog dēmdēm veg kē.
Ne pense pas trop à elle.

(3) pour, dans l'intérêt de ‹qqn›.

Imam sōysōyteg goy nēk hag veg tita.
Papa t'envoie chercher, pour (que tu viennes voir) maman.

Ige lōqōvēn kēy tēymat veg welan.
Les femmes font les préparatifs pour le chef.
veg   loc. ⦗emploi absolu⦘ à cause de cela, pour cette raison.

Veg no ma-van veg me.
C'est bien pour ça que je suis venu.
veg   conj. parce que, car.

Nēk t-et vēhte kē, veg na-halgoy.
Tu ne peux pas la voir, [car] c'est un secret.

[ Mota vag (?). ]

veg so  conj. en disant que, sous prétexte que.

veg [C]

Yatkel vōnō kēy et-gengen te na-bago veg so kē mo-wot n-et.
Dans certains pays, on ne mange pas de requin, car on dit que / sous prétexte qu'ils sont nés d'un homme.
vege  [βɛɣɛ] mod. ⦗contexte injonctif ou prospectif⦘ modalisateur énonciatif, consistant à forcer une action malgré un contexte défavorable.

(1) envisage d'accomplir une action malgré un contexte qui s'y oppose moralement ou physiquement; d'où quand même, malgré tout.

“Ohoo ! Imam mino, kē nu-wuwuh et !” Kē wo “Dō van vege, nok et vege kē.”
⟨conte⟩ “Attention, mon père, c'est un tueur!” – “Allons-y quand même”, répondit-il, “je veux quand même le voir.”

Na-sam ne siok nonon ma-qal goy lē-n̄ēlmet; ba kē so ni-van vege hōw.
Le flotteur de son bateau était coincé sur le récif; mais (qu'à cela ne tienne), il voulait continuer d'avancer malgré tout.

(2) envisage de relancer une action déjà entreprise, mais interrompue pendant un moment du fait d'un obstacle ou d'une hésitation; traduit l'idée d'encouragement.

“Ba nēk tiple vasem no, wo ?” Tō John so “Ohoo, tateh ; vap vege !”
“Tu ne risques pas de me dénoncer?” John répond: “Mais non, mais non; allez, raconte-moi tout!”

(3) accompagne typiquement les injonctions ironiques.

Galeg vege no! No ta-vasem qiyig nēk hiy imam!
C'est ça, continue donc à me harceler! Je vais te dénoncer à mon père.

(4) accompagne les injonctions du type ‘laisse tomber’.

Tomtak vege van.
Laisse tomber.

Ukēg vege kē, kē na-qaqa.
Oublie-la, elle est bête.
veg… taple  conj. litt. “car… de peur que”: pour éviter que, de peur que. Équivalent de taple seul (‘Évitatif’).

veg [C]

No et-buste vanvan hōw en, veg ignik tale boel.
Je ne veux pas y aller, car j'ai peur que / de peur que ma femme ne se fâche.
vek  (°na-vek) [naβɛk] noun. <Pois> “Soldat rouge”, poisson récifal. Ad. ruber.

vel2   (ne-vel) [nɛβɛl] noun. <Bot> cut nut (Lecythidaceae), bsl. Navele. velle, noix de brousse (Lécythidacées). Barringtonia edulis.

wtag

ne-vel wēl

vel-1   [βɛl] pf. everychaque, tous: préfixe quantificateur, combiné surtout à des syntagmes locatifs.

del ‘tout’

vel-mahē del
partout, en tous lieux

vel-vōnō
partout, dans tous les pays / villages

vel-mayam del
dans tous les mondes, sur tous les continents

vel-ēm̄
dans chaque foyer

vel-qōn̄*
chaque jour, toujours

vel-matap
chaque matin

vel-yēpyep
chaque soir

vel-an̄qōn̄
chaque nuit

vel-wik
chaque semaine

vel-wōl
chaque mois

vel-ēte
chaque année

vel-ēte vēvet
tous les quatre ans

[ Mota valin all places, in every one’. PNCV *valupair, match’. PAN *baliwoppose, opposite part; friend, partner; answer’. Cfiplu~. ]

vel qōn̄  loc. every day ; always, every time. tous les jours, chaque jour ; toujours, à chaque fois.
v[e]le~  (na-ple~) [naplɛ] -. <Techn> mouthbouche.

(1) ⟨hum⟩ bouche ; part. intérieur de la bouche, bouche ouverte (opp. n̄ye~, extérieur de la bouche).

(2) ⟨poteau⟩ mortaise, entaille faite à l'extrémité supérieure d'un pilier vertical (na-han̄), afin d'accueillir les poutres horizontales (ex. na-salwolwol).

so gal ‘faire une entaille’

na-ple han̄
l'entaille du poteau
velqōn̄   [βɛlk​͡pʷʊŋ] loc. : alwayslitt. “chaque jour”: tous les jours, toujours, tout le temps, à chaque fois, régulièrement.

Syn: tasga

Syn: vaga

N-eh en, ige strin̄ban sese velqōn̄ hag Vila en.
Les groupes Stringband de Vila chantent tout le temps cette chanson.

Velqōn̄ a kēy van a lē-tqē en, kōyō van tēq ne-men.
Chaque fois que les gens se rendaient aux champs, les deux frères allaient à la chasse.

vel- + qōn̄.

velqōn̄   adv. chaque jour, toujours.

Dōyō ta-yapyap velqōn̄ vēh.
On pourra s'écrire tous les jours.
v[e]ne  (na-pne) [napnɛ] noun. <Bot> rosewood, bsl. Burao-blong-solwota. bois de rose, bsl. Burao_blong_solwota. Thespesia populnea.

vet1   [βɛt] num. fourquatre. Forme non préfixée de vēvet (Cf. vE-), combinée aux termes vag ‘fois’, bul ‘groupe de N personnes’, et son̄wul ‘dizaine’..

vag-vet
quatre fois

son̄wul vet nanm̄e vēvet
[quatre dizaines plus quatre] quarante-quatre

n-et bul vet
quatre personnes

[ PNCV *vati. POc *pat-i. ]

vet2   (ne-vet) [nɛβɛt] noun. stonepierre.

(1) pierre, quelle que soit sa taille et sa forme: caillou, pierre, rocher, roche, récif.

ne-vet yon̄
pierre sacrée, magique

(2) money. l'argent ; partic. monnaie moderne du Vanuatu, le vatu. Ce mot ne désigne jamais l'argent traditionnel fait de coquillages (nē-sēm).

man̄ya

Ne-vet qoyo hohole !
⟨proverbe⟩ “Ce sont les cailloux qui parlent”: C'est l'argent qui a le dernier mot !

[ Mota vatu. ]

vet3   [βɛt] transitive verb. tresser.
v[e]teg   [βɛtɛɣ] transitive verb.

(1) set, put down. déposer.

Syn: leveteg

Veteg no-yomtig hōw ni-yōs tō wa tō kē ni-van.
Elle dépose la palme de cocotier par terre, puis s'en va.

(2) emmener ‹qqn› pour le laisser qq part, accompagner ‹qqn›.

No me-pteg tō ignik Alkon.
J'ai ramené mon épouse à Gaua.
v[e]teg   (veteg) adv.

(1) (faire V) de manière à laisser ou se débarrasser de ‹qqch, qqn›; suggère la stabilité de l'objet à l'issue de V.

lep veteg
⟨orthographié leveteg poser qqch

mōk veteg
déposer qqch

tivig veteg
enterrer-laisser (un corps)

vētgiy veteg
ériger-laisser (un poteau)

yak veteg
enlever-laisser: oublier derrière soi

suwyeg veteg
jeter-laisser qqch, se débarrasser de qqch

Kēy lam̄ mat veteg nō-lōmgep en.
Ils se débarrassèrent du jeune homme en le tabassant [frapper tuer laisser].

(2) ⦗après V de mouvement⦘ (aller) en laissant derrière soi ‹qqch, qqn›; quitter ‹qqch, qqn›. Partic.. Veteg introduit la personne que l'on quitte: gityak veteg X courir loin de X, quitter X en courant.

No ma-van veteg na-gasel mino.
J'ai oublié mon couteau derrière moi [allé-laisser].

Nēk van veteg N̄eye Mētēgtap.
Tu dépasses le Cap de la Porte…

Tog m̄ōlm̄ōl veteg kemem.
Ne nous quitte pas!

Ige mē-hēwhēw veteg no.
Ils sont tous descendus en me laissant seul.

(3) (faire V) de manière à oublier ou laisser tomber ‹qqch, qqn›.

dēm veteg
laisser qqch par la pensée: oublier, pardonner

(4) (faire V) plus que ‹qqch, qqn›: introduit le complément du comparatif.

Mey gōh nē-dēw veteg mey itan.
Celui-ci est plus lourd que l'autre.

[ Mota vitagaway from, when something is left’. ]

v[e]tel  (na-ptel) [naptɛl] noun. <Bot> bananabanane. Musa spp.

[ PNCV *vetalibanana’. ]

vey1   (ne-vey) [nɛβɛj] noun. <Bot> cottonwood, a seashore tree, bsl. Burao. arbuste maritime (Malvacées), bsl. Burao. Hibiscus tiliaceus.

na-tawhi vey
hibiscus flower
fleur d'hibiscus

[ POc *paʀu. ]

vey2   (ne-vey) [nɛβɛj] noun. <Pois> stingray. raie.

[ POc *paʀi. ]

vey3   [βɛj] transitive verb. étendre ‹natte› sur le sol ou sur le lit.

Syn: vahyeg

na-tno veyvey
[l'endroit pour étendre-sa-natte] le lit

Na-tamn̄a, so veyvey goy ēwē nē-vētan a so hag hiy aē, den nē-sdēngēn tiple lem.
La natte (en feuilles de cocotier), on la pose sur le sol avant de s'asseoir, pour éviter de se salir le derrière.
v[e]yet  (na-pyet) [napjɛt] noun. <Archi> purlinbambou horizontal, fixé au-dessous des sablières (no-soso) pour accueillir l'extrémité inférieure des chevrons (nō-qōs).

[ Mota varatthe purlin of a house’. ]

1   (nē-vē) [nɪβɪ] noun. <Bot> giant taro, with big poisonous leaves, bsl. Waeltaro. taro géant, aux grandes feuilles vénéneuses, bsl. Waeltaro. Alocasia macrorrhiza. ◈ Art. People used it to cover (paint?) dancing masques (na-tmat).Art. Utilisé notamment pour recouvrir (peindre ?) les masques des Esprits (na-tmat).

[ POc *piʀaq. ]

vē-2   ~ vV-  pf.

(1) Numpréfixe (à voy. copiante) non productif, formant les numéraux suivants : vitwag < tIwag, vōyō < , vētēl < tēl, vēvet < vet, ainsi que l'interrogatif vēvēh < vēh ‘combien ?’. La forme non préfixée n'apparaît qu'après les distributifs vag, bul, et son̄wul, le préfixe vĒ- étant ailleurs obligatoire pour dénombrer les noms, ou fonctionner comme prédicat.. A partir du nombre 5, la distinction entre formes avec ou sans préfixe n'a pas lieu.

(2) Le redoublement du préfixe construit un adverbe distributionnel, toujours pour les quatre premiers nombres :.

vi-vi-twag
wanwan
un par un

vō-vō-yō
deux par deux
v[ē]dēl  (na-pdēl) [napⁿdɪl] noun. <Bot> plante sauvage. Macaranga fimbriata.

v[ē]gēl   [βɪɣɪl] intransitive verb. <Magie>

(1) utiliser la magie au bénéfice de ‹qqch, qqn› ; soigner par des charmes.

Nok vēgēl kē, kē t-ēh lok.
Laissez-moi le soigner par des charmes: il ressuscitera.

(2) envoûter magiquement ‹objet, animal›, par ex. pour porter la mort à qqn.

Syn: manheg

dawdaw

n-et vēgēpgēl
le jeteur de mauvais sorts

v[ē]gēl   adj. ⟨objet, animal⟩ envoûté, qui a reçu un charme (spéc. pour tuer qqn).

Na-bago gōh kē ne-pgēl.
Ce requin est envoûté (Ne t'en approche pas!)

[ Mota vagvagola charm+’. ]

vēgih  [βɪɣih] adj. difficile.

Syn: galēs

Syn: meh

Ant: towoyig

Nē-vēgih meh.
C'est trop difficile.

Suvay-vēgih.
C'est assez difficile.

[ Mota vagisinaccessible+’. ]

vēglal   [βɪɣlal] adv. forme que prend le verbe ēglal ‘savoir’ en position d'adjoint.

(1) ⦗après V transitif de perception⦘ (faire V) de façon à connaître ou comprendre ‹qqch›: d'où reconnaître, comprendre.

et* vēglal
[voir savoir] reconnaître (par le regard)

yon̄teg* vēglal
[entendre/sentir savoir] comprendre (par l'ouïe); reconnaître (par l'ouïe ou les sens)

dēm vēglal
[penser savoir] comprendre (par l'intellect), réussir à se souvenir, ‘faire le rapprochement’

gen vēglal
[manger savoir] reconnaître qqch (par le goût, en le mangeant)

in vēglal
[boire savoir] reconnaître qqch (par le goût, en le buvant)

No mal dēm vēglal so ikē iyē.
Ça y est, j'ai fini par comprendre [penser-savoir] de qui il s'agit.

(2) ⦗après V transitif agentif⦘ (faire V) pour faire connaître qqch à qqn: d'où signaler, informer, faire savoir.

Kēy me-tvig, tō hig vēglal mi no-wolwol.
Après l'avoir enterré, ils ont planté une croix pour signaler l'endroit [litt. ils ont planté-savoir avec une croix].

No mē-vētleg no-totgal gōh so ak vēglal nēk veg no.
Je t'envoie cette photo pour te rappeler à mon bon souvenir [litt. pour te faire-savoir sur moi].
vēglal   (nē-vēglal) noun. : signsignal, signe, marque.

nē-vēglal ne vēlwoy
[litt. marque de séparation] frontière, marque de limite (géographique+)

nē-vēglal bat
⟨ordinateur⟩ [signal secret] mot de passe

va-2 + ēglal.

vēh  [βɪh] mod.

sowo t-ak vēh
si c'est possible
vēh2   [βɪh] -. how_manycombien.
vēhbeg  [βɪhᵐbɛɣ] transitive verb. hangsuspendre, accrocher en hauteur ‹qqch›.

Syn: sal

Nē-vētbē qatag namun vōyō, a kē mē-vēhbeg van a lē-klan en.
Il avait deux carquois remplis de flèches, accrochés à ses épaules (syn. bo).

Kēy vēhbeg na-tweh tēnge.
Ils se mettent des fleurs autour du cou (syn. oy).

Ige be-phah kēy vēhbeg na-tbē a lemyayawoy.
Les magiciens peuvent suspendre un plat en l'air.
vēhge   [βɪhɣɛ] transitive verb. demander.

(1) askinterroger ‹qqn› (à propos de qqch, bE- / veg / goy); demander, poser une question à ‹qqn›.

Syn: vēhiy

Ant: vulu ‘répondre’

Tog vēvēhge meh!
Arrête de poser trop de questions!

Nok so vēhge nēk ! – Wō na-hap?
[litt. je veux t'interroger] J'ai une question à te poser. – Oui, quoi?

Tog vēhge be-mwumwu nonon / veg imam nonon.
Ne lui pose pas de questions sur son travail / sur son père.

Tita nonon ni-vēhge “M-akteg, ay?”
Sa mère lui demande: “Alors, qu'est-ce qui se passe?!”

vēvēhge goy ne-gengen
poser des questions sur le repas, réclamer ‘Quand est-ce qu'on mange?’

Kē tē-vēhge qiyig nēk vag-tēl.
Il va te poser trois questions [t'interroger trois fois].

Yē ma-vap van hiy kimi so kimi so lep ni-siok mey a kimi et-vēhge te no van me en?
Qui vous a dit que vous pouviez prendre ma pirogue sans même me demander (la permission)?

(2) ⦗+ complétive en so + Aoriste⦘ demander, ordonner à ‹qqn› de faire qqch.

Syn: vap ‘dire (de)+’

Nok vēhge nēk so nēk van lep no-kofi.
Je t'ai demandé d'aller chercher le café!

Kē ni-vēhge ige yogyogveg nonon, so kēy van sok ēntēn.
Il demanda à ses serviteurs d'aller chercher son fils.

(3) s'enquérir de ‹qqn›, demander des nouvelles de ‹qqn›, spéc. où il se trouve; d'où chercher ou réclamer ‹qqn›.

sok ‘chercher’

mōyōs ‘réclamer+’

Imam ni-vēvēhge nēk.
Ton père te réclame / te cherche.

Alex! Ige m̄alm̄al to-M̄otlap vēvēhge nēk!
Alex, les filles de Motalava te réclament!
vēhge   (nē-vēvēhge) noun. demande, question.

Syn: vēhiy

No ta-galeg qiyig van hiy nēk nē-vēvēhge vētēl.
Je vais te soumettre trois demandes (i.e. trois épreuves).
vēhgi  [βɪhɣi] transitive verb. gén. objet incorporé, N seul⦘ se changer en, se transformer en ‹un être différent›. Si le changement est naturel, le nom N porte directement les marques d'aspect, sans vēhgi: ex. Kē may lōqōvēn ēgēn. Ça y est, elle est devenue une femme. / *Elle s'est métamorphosée en femme.

Ne-vet yon̄ mē-vēhgi bago.
La pierre sacrée s'est métamorphosée en requin.

Kē tē-vēhgi vēh na-psisgon.
Elle est capable de se transformer en ogresse (v[i]sisgon).
vēhiy   [βɪhij] transitive verb. poser une question à, interroger ‹qqn› (au sujet de qqch, bE-).

Syn: vēhge

Nok vēhiy qiyig nēk be-ge vētēl.
Je vais te poser trois questions.
vēhiy   (nē-vēvēhiy) noun. question, interrogation.

[ Mota varusask, enquire’. ]

vēl1   (nē-vēl) [nɪβɪl] noun. thunderfoudre.
vēl1   intransitive verb. ⟨foudre⟩ tomber, éclater.

[ PNCV vila. POc *pilaklightning’. ]

vēl2   [βɪl] transitive verb.

(1) gathersaisir ‹plusieurs objets› un à un pour les regrouper: recueillir, ramasser, rassembler; prendre. Rem. En pratique, vēl fonctionne comme un équivalent de lep ‘prendre, donner’ lorsque la pluralité de l'objet est particulièrement marquée.

Koko yakyak del ēwē ni-hnag e, mu-suwsuwyeg van, ige vēlvēl goy.
Au fur et à mesure qu'il déterrait les ignames et les lançait au loin, les autres les ramassaient.

Kēy vēl nō-wōwō, vēl ni-hiy, van gil na-qyan̄, tō tivig.
Elles recueillent les cendres, recueillent les os, creusent une fosse, et enterrent le tout.

Nēk vēl na-haphap nonon tō nēk van.
Tu rassembles toutes tes affaires avant de partir.

Ige tam̄an yatkelgi kēy mē-vēl na-gasel tiwag mi na-baybay tō kēy qētqēt hiyle so totot han̄.
Les hommes sont allés chercher [litt. ont recueilli] leurs machettes et leurs haches, et sont partis en brousse pour couper des poutres.

(2) chasser, recueillir ‹petits animaux, plantes+› en les ramassant au sol; se livrer à la cueillette. Terme générique pour les diverses actions de cueillette.

he [1] ‘cueillir’

vēlvēl ses
ramasser les coquillages (à marée basse)

vēlvēl wōsēm
ramasser les coquillages de monnaie

vēl ni-tli m̄ele
recueillir les œufs de poule sauvage

vēl na-gap
chasser les crabes

No mē-vēl na-gvēg nakis.
Je me suis cueilli quelques pommes.

(3) ⦗+Directionnel (+Datif)⦘ rassembler ‹plusieurs choses› en les orientant dans telle direction, d'où emporter, aller mettre ‹qqch› qqpart; apporter, donner ‹qqch› à qqn. Rem. En pratique, vēl fonctionne comme un équivalent de lep ‘prendre, donner’ lorsque la pluralité de l'objet est particulièrement marquée.

Na-haphap del en, kē mē-vēl lō van me hiy kē en.
[litt. toutes les choses, il les rassemblait dehors vers elle] Tout ce qu'il avait, il le lui proposait.

Gēn vēl ne-vet hag apwo qēyēn̄i.
[on recueille les pierres au-dessus du four] On pose les pierres sur le four.

Nok so vēl na-mlan van.
Je souhaite lui offrir un présent (cf. bele~).

Vēl me hiy no!
Donne-moi tout ça!

(4) réunir, regrouper ‹plusieurs personnes›.

vēl tiwag
[regrouper ensemble] unir par le mariage (cf. vēl-tiwag)

No ne-myōs so kōmyō vēl qēt me ige mey a kēy galeg a n-ēm̄ en.
Je voudrais que vous regroupiez ici tous les gens compétents pour construire une maison.

(5) prendre ‹des gens› pour les emmener qqpart, d'où emmener, emporter.

vēl sey

vēl yak

No mē-vēl ige to-M̄otlap, kem van kēy m-et te muy.
J'ai pris plusieurs personnes de Motalava, et je les ai emmenées voir.

Nok lep na-trak, tō vēl kēmtēl aē.
Je viendrai vous chercher en voiture.

Ige mey a n-ēm̄ nonoy antantan en, na-naw ni-vēl kēy, ni-lilip ni-vēl kēy, van tēy kēy mahē qōqō.
Ceux qui habitaient en contrebas furent emportés par les vagues, emportés par le raz-de-marée, et attirés jusque dans les abîmes.
vēl sey  transitive verb. litt. “recueillir rassembler”: réunir ‹plusieurs objets épars› en un même endroit: rassembler, entasser, empiler.

vēl [2]

mōk tiwag ‘réunir’

Kēy van la-mat, ko ne-qet, van me, vēl sey.
Après avoir récolté les taros dans leur tarodière, ils reviennent (chez eux) et les empilent.

Nok a sese en, nok tiltil na-mnēk van a la-haphap a nēk vēl sey hōw a qe so ne-qet, ni-hnag, nē-sēm.
Tout en chantant, je tends la main vers tous les objets que tu (le destinataire du chant) a réunis – taros, ignames, monnaie, etc.

Iqet ni-vēl ni-gintatay ne gēvēg en, vēl i vēl, vēl sey van lō-tōti gēvēg en; mōk n-ep n̄a aē.
Ikpwet recueille (vēl) tous les copeaux de bois, méticuleusement, puis les entasse (vēl_sey) au pied du pommier, avant d'y mettre le feu.
vēl tiwag  [βɪl tiwaɣ] transitive verb.

(1) litt. “réunir ensemble”: regrouper, rassembler ‹plusieurs choses›.

Syn: vēl sey

“Ami vēl me nu-tutu!” – kēy vēl tiwag me nu-tutu.
“Apportez-moi des poulets!” – et aussitôt on lui apporta [litt. on réunit ensemble vers-ici] des poulets.

(2) ⟨prêtre⟩ unir ‹un homme et une femme› par les liens du mariage, marier; spéc. désigne le moment précis où le mariage est béni par le pasteur, à la fin de la cérémonie religieuse.

Gēn so tatay, so vēl tiwag ēgēn!
C'est le moment de la prière, on va les marier!

Wō may vēl tiwag bah ēnōk? No me-mtiy taq, tō no mi-higap den ne-leg ēgēn !
Ça y est, on les a déjà bénis? Je me suis réveillé tard, du coup j'ai raté l'essentiel du mariage!
vēl yak  transitive verb. ramasser, recueillir ‹qqch› pour le rassembler.

Am̄ag den ige tamatmayge matmat qēt, gēn so vēl yakyak nē-vēnangēn den kēy.
Avant que tous les vieux ne meurent, nous devons recueillir auprès d'eux notre culture.
vēl yakyak  transitive verb. ramasser des objets nombreux et dispersés, pour les réunir en un seul endroit ; rassembler.

yak [C]

vēl ‘ramasser’

vēlēgē  [βɪlɪɣɪ] ~ v[ē]lēgē  intransitive verb. se hâter, se dépêcher. Mrph. Vēl ‘rassembler’ + ēgē ‘vite’ > vēlēgē, le premier /ē/ étant parfois réanalysé comme une copie du second, d'où v[ē]lēgē.

ēgē

higher register: vēl totgo

Ami vēlēplēgē!
Dépêchez-vous!
vēlēlēy  [βɪlɪlɪj] adj.

(1) mélangé, mixte.

(2) divers, multiple.

Kēy nage te-le-pnō vēlēlēy.
Ils viennent de divers pays.
vēlēs1   [βɪlɪs] adv. seulement.

higher register: heleg

higher register: vohog

(1) ⦗après prédicat verbal⦘ seulement, exclusivement, rien d'autre que X: Restrictif exclusif (opp. ēwē, Restrictif axiologique ‘seulement, rien de mieux que’).

Kē no-togtog vēlēs a l-ēm̄.
Elle reste exclusivement (tout le temps) à la maison.

Inēk so van, nēk siseg vēlēs me le-pnō gōh en, ni-bah; ba nitog vanvan yeh.
Si tu sors pour t'amuser, tu restes exclusivement dans le village: tu ne vas pas plus loin.

Ige ta-la-taōn kēy et-ēglal te na-vap nongēn, kēy vap te-le-lam vēlēs.
Les gens de la ville ne connaissent pas notre langue, ils parlent exclusivement le pidgin.

Qiyig gōh, na-lke mal qeleqlen̄, tō kēy tot vēlēs mi na-baybay.
De nos jours, les haches de pierre ont disparu: pour couper le bois on utilise exclusivement des haches en métal.

Nok et-galeg vēlēs te ni-diksoneri.
⟨avec négation⟩ Je n'écris pas seulement un dictionnaire.

(2) ⦗après prédicat nominal⦘ être exclusivement X (et pas autre chose); d'où il n'y a que du X, il y a du X partout.

Ēntēyō vētēl: kēytēl na-tm̄an vēlēs.
Ils ont trois enfants – exclusivement des garçons.

Taq tō en, tēltēl lōqōvēn vēlēs! Tateh tam̄an!
C'était un village habité exclusivement par des femmes. Pas un seul homme!

Gēn et van a na-mtemtem̄lō susu a li-vinhe en aa? Tō kēy van me, kēy et van e so na-mteēm̄ vēlēs geh agōh.
Nous, nous voyons des minuscules interstices dans le bambou des murs, n'est-ce pas? Eh bien pour eux (les Esprits) ce sont des portes [litt. ce ne sont rien d'autre que des portes].

N-ēm̄ en, na-day vēlēs!
[litt. La maison n'était que sang!] Il y avait du sang partout dans la maison / La maison était inondée de sang.

Mahē del nonon gōh kē, dēn̄ le-yn̄on antan en, mōmō vēlēs.
⟨être fantastique⟩ Toute la partie inférieure de son corps, jusqu'à ses pieds, était celle d'un poisson [litt. ce n'était que poisson].

(3) ⦗après prédicat adjectival⦘ adverbe signalant que le prédicat n'est ni orienté vers le plus (valeur intensive) ni vers le moins (valeur restrictive); d'où tout juste, ni plus ni moins.

Na-ngoyō haytēyēh vēlēs!
Ils ont exactement le même visage! [litt. leurs visages sont tout juste identiques]
vēlēs1   préd.

(1) être seulement X.

Na-mwumwu namun velqōn̄ vēlēs a tēytēymat a na-qtag namuyō en.
Jour après jour, elle n'avait qu'une seule activité: fabriquer des flèches pour ses deux fils. [litt. son occupation (était) seulement de fabriquer…]

(2) ⦗suivi de démonstratif⦘ c'est seulement cela, ‘c'est tout’.

Wun vēlēs tō anen.
⟨formule de clôture⟩ Bon, je pense que je n'ai rien d'autre à dire. [litt. c'est juste cela (que je voulais dire)]

Tō kē vēlēs gēn.
Voilà, c'est tout.
vēlēs1   (vēlēs… vēlēs) ~ vēlēs… geh  préd. ⦗sujet non-singulier⦘ Comparatif d'égalité: être aussi X l'un que l'autre.

v[ē]lēs2   [βɪlɪs] transitive verb. sélectionner soigneusement, mettre de côté ‹qqch› au cours d'un tri, soit pour le retenir, soit pour l'éliminer.

Syn: vēlēh

Lep no-yot, tō vēlēs yakyak mey na-saq, ba lep yak mey nē-wē.
Parmi les tuiles de sagoutier, on élimine celles qui sont pourries, et on retient celles qui sont en bon état.
vēlēs wē vēlēs  ~ vēlēs wē geh  préd. litt. “c'est aussi bien”: correct, convenable, qui ne présente pas de problème.

Kē ni-dēmdēm a so na-hap del vēlēs wē geh.
Il pensait qu'il n'y avait aucun problème.

Sowo nok tow e sowo nēk yon̄teg sowo itōk en, tō vēlēs wē vēlēs.
Si je compose (mon poème) et que tu le trouves bon, alors il n'y a pas de problème / tout va bien.
vēli  [βɪli] ~ vili  adv. (faire V) de façon penchée.

tig vēli
se tenir debout penché sur le côté

tēy vili ni-ḡilas
tenir son verre penché
vēlvēl2   (nē-vēlvēl) [nɪβɪlβɪl] noun. <Bot> a tree, bsl. Huremi. arbre, bsl. Huremi. Alphitonia zizyphoides.

vēlwoy   [βɪlwɔj] transitive verb. : séparer ‹plusieurs personnes ou objets›, diviser.

vēl + woy.

vēlwoy   intransitive verb. se séparer, se diviser; (groupe) se disperser.

Itōk, gēn vēlwoy ēgēn.
⟨groupe réuni⟩ C'est bon, nous pouvons nous disperser maintenant.
vēlwoy   (nē-vēlwoy) noun. séparation, division.

nē-vēglal ne vēlwoy
[marque de séparation] frontière
vēne~  (nē-vēne~) [nɪβɪnɛ] -. forme possédée de vōnō ‘pays, contrée, village’. Le plus souvent sous la forme du Nous inclusif nē-vēnangēn ‘notre pays (à nous tous)’.

(1) pays de, patrie de ‹qqn›. L'équivalent moderne est na-pnō mino ‘mon pays’.

ne-leleh ne teno liwo ne vēnangēn Torba
les élections de députés dans notre province de Torba

(2) culture, traditions (spéc. de Motalava); la “Coutume”. C'est ainsi que se traduit le concept moderne de ‘Coutume’ (kastom).

N-age nan kē nē-kēkēn lē-vēnangēn.
Cet objet là est très important dans notre culture/notre tradition.

Am̄ag den ige tamatmayge matmat qēt, gēn so vēl yakyak nē-vēnangēn den kēy.
Avant que tous les vieux ne meurent, nous devons recueillir auprès d'eux notre culture.

Me gōh, nēk mo-tog leln̄e dēmap tatag van lē-vēnan ige to-M̄otlap.
Ici tu vis dans le respect vis-à-vis de la tradition de Motalava.

[ POc *panuainhabited land’. Cf. Mtp vōnō. ]

vēn̄1   [βɪŋ] adj. burnt⟨nourriture⟩ immangeable car brûlé, carbonisé.

No mō-m̄ōkheg sas nō-mōkhe hapqiyig vēn̄.
Je sens une odeur de brûlé.
vēn̄2   [βɪŋ] intransitive verb. <Art> enclore ; entourer ; encadrer.

(1) disposer un enclos, poser une petite palissade ou des bâtons verticaux autour (goy) d'un endroit pour le protéger. Suggère un enclos petit, éventuellement fragile (opp. ne-geay).

‘petit enclos’

vēn̄ goy

(2) en peinture, dessiner des hachures, partic. horizontales.

na-balbe tilig ‘hachures horizontales’

vēn̄2   (nē-vēn̄vēn̄) noun. petit enclos carré, fait de pierres ou de bois, quel qu'en soit l'usage.

vēn̄ ‘enclore’

tētvē

vēn̄ goy  transitive verb. enclore, encadrer, entourer ‹qqch› d'une légère clôture.

vēn̄ [2A]

Syn: hey goy

goy ‘(2)’

Nok vēn̄ goy na-qyēn̄i ne kēy mi nē-tētvē.
J'encadre le four à biscuit (nē-kēy) au moyen de son cadre rond (nē-tētvē).
vēn̄vēn̄  (nē-vēn̄vēn̄) [nɪβɪŋβɪŋ] noun. petit enclos carré, fait de pierres ou de bois, quel qu'en soit l'usage.

vēn̄ ‘enclore’

tētvē

vēp  [βɪp] transitive verb. wrapenvelopper.

vēsn̄ēt  [βɪsŋɪt] transitive verb. rapprocher l'un de l'autre ‹deux objets, typiq. bois› en les faisant se toucher.

vēsn̄ēt na-lēt
rapprocher les morceaux de bois dans le feu (pour raviver la flamme)

[ Mota vasn̄ot. ]

vētan  (nē-vētan) [nɪβɪtan] noun. graonterre, sol.

(1) terre, en tant que matière du sol. Terme générique pour tous les sols possibles, aussi bien le sable (Cf. vēthiyle) que la terre dure (nē-vētan_tanēt) ou la terre meuble et cultivable (vētan_ ?).

(2) sol, en tant que surface, part. dans l'expression (hōw) lē-vētan, ‘par terre’.. Il est cependant rare de s'asseoir directement par terre, car on préférera, en société, utiliser une natte (na-tamn̄a).

Hag hiy hōw lē-vētan anen !
Assieds-toi donc par terre !

(3) terre, en tant que matière travaillée en poterie. Archéo. La poterie est totalement absente de l'artisanat : la plupart des récipients sont fabriqués avec des végétaux, ex. en bambou (ni-vinhe, nē-vētbē) ou calebasse (no-wotva). En revanche, l'existence d'artéfacts en terre est attestée dans certains sites anciennement habités de la même île (Cf. no-wonwon), et ces objets seront désignés aujourd'hui par une périphrase employant le terme nē-vētan.

na-tbey vētan
une assiette en poterie

(4) terre, en tant que propriété foncière.. Cette possession est associée à la construction de maison sur son domaine au village, mais surtout à l'exploitation dans le cadre de l'économie horticole.

tqē ‘jardin’

‘ClPos Comestible’

mayanag bē-vētan

Nē-vētan na-kis agōh.
Graon blong mi ia.
Ici, c'est ma terre.
vētgi   (nē-vētgi) [nɪβɪtɣi] noun. groupgroupe d'hommes ou d'animaux: foule, troupeau, nuée, horde.

nē-vētgi lōqōvēn
un groupe de femmes

ige vētgi nōk
ce groupe de gens-là
vētgi   adv. (se déplacer) en foule ou en troupeau.

goy* vētgi
[déferler en troupe] se déplacer en foule
vētleg  [βɪtlɛɣ] transitive verb.

higher register: sōyteg

(1) envoyer, transmettre ‹qqch› qqpart ou à qqn.

vētleg nu-vu het van hiy X
envoyer un esprit maléfique à qqn, jeter un mauvais sort

Ni-kin̄ mē-vētleg no-yoy a vel-mayam.
Le roi transmit la nouvelle au monde entier.

Kē mal vētleg no-totgal me hiy kemem.
Il nous a déjà envoyé les photos.

(2) envoyer, déléguer ‹qqn›; confier une mission à ‹qqn›, ex. un messager.

Welan en ni-vētleg no-yogyogveg nonon : “Nēk sikiyak ēgē van a Iqet!”
Le chef confia une mission à / envoya son serviteur: “Va vite chercher Iqet!”

Iqet mē-vētleg me ēntēn Tigsas.
Dieu [Iqet] nous a envoyé son fils Jésus.

ne-le vētleg
[parole à envoyer] parole publique, non secrète (cf. le)

(3) ⦗+ Directionnel⦘ envoyer un messager à ‹qqn›, faire informer ‹qqn› pour lui demander de venir ; d'où faire venir, faire aller qqpart.

Imam mē-vētleg no me so nok so van me a hiy Wotwē en.
Papa m'a envoyé (un messager) pour me dire d'aller voir Wotwê.
vētlin̄  (nē-vētlin̄) [nɪβɪtliŋ] noun. <Bot> a tree, bsl. Bluwud. arbre, bsl. Bluwud. Hernandia moerenhoutiana samoensis.

vētne~   (nē-vētne~) [nɪβɪtnɛ] ~ nē-tne ~  -. Plus souvent au locatif lē-vētne (ou lē-tne).

(1) au milieu de ‹qqch›.

nē-vētne qōn̄
le milieu de la nuit, minuit

lē-vētne metehal
au milieu de la route

lē-vētne Faranis
au beau milieu de la France

Na-vasig lē-tnan, nok et-lep galsi te.
La strophe du milieu, je ne m'en souviens pas bien.

(2) entre ‹plusieurs personnes›; parmi ‹un groupe›.

Nok so hag lē-vētnamōyō?
Je vais m'asseoir entre vous deux?

Kē ni-van me a lē-vētne et a taq sey tō en.
Il vient se tenir au milieu des personnes qui sont rassemblées là.
vētne~   (lē-vētnan) ~ lē-tnan  loc. litt. “au milieu (de X et Y)”: dans l'intervalle, situé entre (X et Y).

Nēk hag tekelgi, ikē tekelgi, tō ino lē-vētnan.
Tu t'assieds d'un côté, lui de l'autre côté, et moi au milieu.

Kē tig tō lēvētnan imam kōyō tita.
Il est debout entre papa et maman.

N-ēm̄ mino tig tō lē-vētnan Avay tō Lahlap.
Ma maison se trouve à mi-chemin entre les villages d'Avay et de Lahlap.

Qasvay so ni-kal bat hay a… Ayven̄, Qan̄lap, ba lē-vētnan anen.
Kpwasvay faisait voile vers (le détroit) situé entre (l'îlot) Ravenga et (le village) Kpwanglap [litt. il entrait vers… Ravenga, Kpwanglap, dans l'intervalle].

[ Mota vatitnaimiddle, center’. Cf. Mtp tÊne~. ]

vētne mahē  loc. litt. “au milieu du temps”: dans l'intervalle.

Ne-leg en, vētne mahē Krismas tiwag mi N-ētevēy.
Le mariage aura lieu entre la Noël et le Jour de l'An.
vētōy  (nē-vētōy) [nɪβɪtʊj] noun. <Mus> tambour de gros bambou (n-ēvet), de taille réduite (env. 60 cm de long), fendu dans sa longueur, et frappé (lam̄) par une personne dans l'orchestre na-wha.

koy ‘grand tambour fendu’

n-et ba-lam̄lam̄ vētōy
[la personne pour frapper tambour] le percussioniste
vētqap  [βɪtk​͡pʷap] adv. ⦗+ V de position⦘ à l'envers, retourné sens dessus dessous.

Syn: vatqep

No-qo en m-en vētqap, a so nē-klan antan.
Le cochon était allongé à l'envers, sur le dos.
vēvēg   [βɪβɪɣ] transitive verb. judgejuger.
vēvēg   (nē-vēvēg) noun. jugement, condamnation.

nē-vēvēg na-kis
mon amende, le jugement qui m'a été infligé

[ Mota veveg. PNCV *eveto count’. ]

vēvēh  [βɪβɪh] -. how_manycombien.

ige vēvēh nen
les quelques personnes...
vēwē  [βɪwɪ] transitive verb. remercier, être reconnaissant envers ‹qqn›; féliciter ‹qqn›.

Nok vēwē kē aē a ni-lwo.
Je lui en suis très reconnaissant.

Vēwē nēk a nē-kēkēn.
⟨formule de politesse⟩ Merci infiniment.

Vēwē kōmyō!
Félicitations à vous deux!
vēy1   [βɪj] intransitive verb. <Danse>

(1) changer de direction, faire un virage, tourner.

Nēk vēy tekel n̄eye.
Tu contournes le promontoire [tu tournes de l'autre côté du pr.].

(2) ⟨danseurs⟩ changer de direction au cours d'une danse circulaire, inverser le sens de la danse. Concerne surtout la danse na-mag.

(3) ⟨année⟩ changer, passer à la nouvelle année.

Isqet n-ēte ni-vēy.
C'est bientôt la nouvelle année.

[ Mota viroturn, go round, change’. ]

vēy-2   [βɪj-] pf.

(1) l'un l'autre, mutuellement: préfixe réciproque, à faible productivité.. Se rencontre aussi dans quelques verbes auj. inanalysables: vēysas cf. sas1); vēyhe (se) joindre

vēy-titit
se bagarrer

vēy-gēl
se quereller [litt. s'entre-outrager]

vēy-valeh
se disputer

vēy-tēy
se tenir mutuellement les deux mains (en signe d'amitié)

vēy-nemnem
s'entre-lécher, s'embrasser avec la langue

(2) à l'envi, à qui mieux-mieux.

Kōyō vēy-inin.
Ils boivent à l'envi, plus vite l'un que l'autre.

Kēy vēy-siseg aē.
Ils font une compétition, un tournoi.

Na-man̄go vēy-men geh tō anen.
Les mangues ici sont toutes plus mûres les unes que les autres.

[ POc <°vári-.  *paʀi. ]

v[ē]yē  (na-pyē) [napjɪ] noun. <Pois> Oyena majorra, bsl. Silvafis: reef fish, 20 cm. Blanc-blanc, poisson récifal. Gerres oyena.

[ Mota veriaa fish, chilodactylus’. ]

v[ē]yēyag  (na-pyēyag) [napjɪjaɣ] noun. détritus, ordures, saletés: tout ce qui est jeté lorsque l'on nettoie ou balaye qqpart. Typiq. restes de nourriture, pelures, feuilles mortes collectionnées par Benjamin. Les restes de nourriture sont généralement donnés aux cochons. Les autres ordures sont soit entassées et brûlées, soit enterrées à quelque distance de la zone habitée.

toti

tōy na-pyēyag
balayer les feuilles mortes (et autres détritus jonchant le sol)

yipyip na-pyēyag
[éventer les saletés] passer l'aspirateur

ak / galeg na-pyēyag
[‘faire’ les saletés] nettoyer, spéc. entretenir le jardin

bē n-ep hiy na-pyēyag
mettre le feu au tas de feuilles mortes, brûler le tas de détritus

na-tbey vēyēyag
panier pour les saletés, ‘poubelle de table’

na-tno vēyēyag
[endroit des détritus] tas d'ordures, décharge

Na-pyēyag su lelo bē en.
Il y a des petites saletés dans l'eau.
vēyhe  [βɪjhɛ] transitive verb. articuler, joindre, fixer; faire la jointure entre ‹les éléments d'un ensemble›.

bhe ‘joindre’

lēg

yēt ‘lier, nouer’

na-tno vēyhe

vēyhe na-gaqiy
fixer les rotins (sur le toit)

No mal vēyvēyhe qēt no, ba– na-glēk tateh.
⟨conte du requin⟩ J'ai réussi à me reconstituer entièrement, mais il me manque ma queue.

[ Mota soua (?). ]

vēyleh  [βɪjlɛh] intransitive verb. :

(1) ⦗sujet pluriel⦘ litt. “inter-changer”: s'échanger, faire un échange entre deux (ou plusieurs) personnes.

Kamyō Ana mē-vēyleh ba-vakvak tēy tarak.
Ana et moi nous avons échangé la conduite de la voiture (i.e. j'ai pris sa place)

(2) ⟨temps+⟩ changer, se muer en une nouvelle période (ex. le jour devient nuit).

Syn: vēy [1]

Nō-qōn̄ mē-vēyleh ēgēn.
Le jour s'est mué (en nuit).

Isqet n-ēte ni-vēyleh.
L'année va bientôt changer (c'est bientôt le nouvel an).

vēy-2 + leh3.

vēyn̄ih   (nē-vēyn̄ih) [nɪβɪjŋih] noun. ⟨poisson⟩ écailles.
vēyn̄ih   transitive verb. écailler ‹poisson›, en le grattant avec un couteau ou un coquillage.

vēyn̄it  [βɪjŋit] intransitive verb.

(1) susurrer, murmurer, parler en chuchotant.

Ant: hole liwo

Tēytēybē ni-vēvēyn̄it n-eh nonon.
Le guérisseur murmure son chant.

(2) souffler la réponse, ex. au cours d'un jeu.

Ēt! Tog vēyvēyn̄it!
Eh ! Tu n'as pas le droit de lui souffler (la réponse) !
vēysas  [βɪjsas] intransitive verb. ⦗valeur réciproque⦘ se rencontrer par hasard.

vēytitit   [βɪjtitit] intransitive verb. : ⦗sujet non-singulier⦘ litt. “s'entre-cogner”: se bagarrer, se battre, spéc. à mains nues; en gén. se battre.

vēy- + tit.

vēytitit   (nē-vēytitit) noun. bagarre; d'où conflit, guerre.

vagal ‘guerre’

Kōmyō van, et-misin te nē-vēytitit.
À peine étiez-vous partis qu'une bagarre a éclaté.

ni-vidio bē-vēytitit
films d'action, films de guerre
vēy-valeh  intransitive verb. ⦗valeur réciproque⦘ litt. “s'entre-refuser”: se contredire, se disputer du fait d'un désaccord.

valeh

Ige m̄alm̄al vēy-valeh veg nō-lōmgep en.
Les jeunes filles se disputent à cause du jeune homme.
vēyvēy  [βɪjβɪj] adv. en faisant un détour, de façon à éviter ‹qqn›. Rédup. de vēy1.

Nēk et, kē mō-m̄ōl vēyvēy den gēn.
Tu as vu? Elle a fait un détour pour nous éviter.
v[i]din  [βiⁿdin] transitive verb.

(1) verser ‹qqch› dans un récipient, typiq. en vue de le stocker ou le transporter. Réfère à un récipient à embouchure étroite, de type bambou ou bouteille (opp. sey ‘verser dans un récipient ouvert, pour consommation immédiate’)

(2) remplir ‹un récipient› de qqch.

Kē me-teh na-qtag, tō ni-pdin nē-vētbē vōyō.
Il se taille des flèches, puis il en remplit deux bambous.
viho  (°na-viho) [naβihɔ] noun. <Bot> Edible cane, bsl. Naviso. Asperge de Fiji, bsl. Naviso. Saccharum edule.

suk

tōw

v[i]lig   [βiliɣ] transitive verb. éviter, respecter....

Syn: vēyvēy

v[i]lig   (vilig) adv. (boire, manger qqch) en évitant tel ou tel aliment.

in vilig na-ga
éviter de boire du kava

Kēy et-gengen vilig te.
Ils mangent sans discernement (mangent n'importe quoi).
v[i]lig   (na-plig) noun. litt. “évitement”: tabou sur les noms.

wulus

qēlēg

v[i]lih  (na-plih) [naplih] noun. <Bot> grassherbe, gazon (Graminée). Thuarea involuta.
vin  (ni-vin) [niβin] noun. peau, écorce, coquille: forme des termes composés, dans le domaine animal ou végétal.

ni-vin bōlōk
[peau de bœuf] cuir

ni-vin vetel
peau de banane

ni-vin man̄ḡo
peau de mangue

ni-vin gogoh
écorce de la noix de coco (que l'on a écorcée, goh)

ni-vin geyegyeh
coquille vide de noix de coco (que l'on a râpée, geyeh) – Cf. vinlah

ni-vin taytay
copeaux de bois (que l'on a taillé, taytay)

ni-vin tele
coquillage de bénitier; (d'où) outil de type couteau, fabriqué autrefois à partir de ce coquillage

ni-vin taywoy
⟨fabrication du coprah⟩ noix de coco entière coupée en deux (tay woy), comprenant l'écorce en fibres et le fruit

[ Cfv[i]ni~. ]

vingey  (ni-vingey) [niβinɣɛj] noun. <Mer> bivalve sp.. bivalve.

[ Mota vin-garcockle-shell’. PNCV, PEO *kaʀibivalve sp., scraper’. ]

vinhe  (ni-vinhe) [niβinhɛ] noun. <Bot> bamboobambou. Bambusa spp.
v[i]ni~  (ni-pni~) [nipni] -.

(1) ⟨hum, animal⟩ peau.

ni-pni bōlōk
peau de bœuf, cuir

ni-pni ses
la coquille du mollusque, le coquillage

(2) ⟨fruit, arbre⟩ peau, écorce.

Syn: vin

Mahē ne-beg ni-mnog, nēk wul nē-pnēn.
Une fois que le fruit-à-pain est cuit, tu l'épluches [tu en pèles la peau].

[ Mota vin(it)iuskin, bark, husk, rind, shell’. ]

vinlah  (ni-vinlah) [niβinlah] noun. <Anat>

(1) noix de coco que l'on a coupée en deux, râpée et évidée. Peut être utilisée comme petit récipient (cf. 2), comme combustible pour allumer le feu, etc.

Syn: ni-vin geyegyeh

Ni-vinlah, nēk te-lep vēh li-siok be-yeyeh naw.
La demi-coquille de cocotier peut servir dans la pirogue, pour écoper la mer.

(2) coupe obtenue à partir d'une coquille de cocotier, partic. servant à servir et à boire le kava (na-ga); contenu d'une telle coupe. Rem. Pour les récipients modernes, on préfère les termes na-bankēn ‘tasse (avec anse)’ et ni-ḡilas (< glass) ‘verre’.

N-et bi-tigtigheg ni-ha van ni-vinlah hiy ige lililwo, tō kēy in ēgēn.
Le serviteur sert leurs coupes (de kava) aux dignitaires, qui le boivent.

Nēk m-in ni-vinlah vēvēh vatag?
Tu as bu combien de coupes (de kava)?

(3) (metph) kneecap(par anal) rotule du genou.

qu~ ‘genou’

[ Cfvin. PNCV, POc *lasadrinking cup made of coconut half-shell’. ]

vis  (ni-vis) [niβis] noun. <Anat> sexe de femme; d'où (du point de vue des hommes) le sexe.

Syn: visi~

Kōyō mē-vēygēl bi-vis, wun?
Ils se querellent sans doute pour une histoire de sexe.
v[i]si~  (ni-psi~) [nipsi] -. <Anat> sexe féminin, vulve.

Syn: vis

kōkō

kutkut

v[i]sipteg  [βisiptɛɣ] transitive verb. repousser avec dédain, mépriser.

Syn: yis

Ige vēt-waksē kēy visipteg ige.
Les gens vaniteux méprisent les autres.
v[i]sis   [βisis] transitive verb. give_birth⟨père, mère⟩ enfanter, donner naissance à ‹qqn›. Suivi du Directionnel yow ‘dehors’ ou hōw ‘vers le bas’.

Syn: lep ‘prendre; mettre au monde’

Kōyō me-psis ēntē-yō vitwag yow, na-tm̄an.
Tous deux donnèrent naissance à un enfant, un garçon.

Mika me-psis Albi.
Mika est le père d'Albi. [litt. M. a engendré A.]
v[i]sis   intransitive verb. avoir un enfant, être parent.

Kē te-psis n̄ēh?
Quand va-t-elle accoucher?

Wia, kē et-visipsis qete : tateh ēntēn.
Wia n'a pas encore enfanté, elle n'a pas d'enfants.

[ Mota vasusgive birth’. ]

vit  (ni-vit) [niβit] noun. starétoile, les étoiles. Nom à valeur de collectif ; la désignation d'une étoile isolée, par ex. en dessin, se fera avec la périphrase na-mte_vit (Cf. mte~2).

Et hag wōlga, wo ni-vit wo me-hey taw...
⟨chanson⟩ Regarde dans le ciel, si les étoiles brillent comme des fleurs qui s'ouvrent...

[ POc <°vítu.  *pituqu. ]

vitwag   [βitwaɣ] num. : wanun.

tIwag ‘un, ensemble’

(1) numéral: un, un seul. Parfois suivi d'un restrictif (‘un seulement’), woy et/ou ēwē: lō-qōn̄ vitwag woy ēwē en une seule journée.

Vitwag, vōyō, vētēl!
Un, deux, trois!

son̄wul tiwag nanm̄e vitwag
[dizaine une plus un] onze

Togoy ēwē vitwag.
Il n'en manque plus qu'un.

le-lo vitwag, si so na-gaytegi vitwag
à une heure, ou bien une heure et demie

Talōw, n-ēte ni-vitwag.
Cela fera un an demain [litt. demain, l'année ‘unera’].

lē-kle wōl vitwag si vōyō
après un ou deux mois

Nēk so se vitwag se!
Chantes-en encore une!

n-et vitwag woy
une seule personne

(2) ⦗spéc. en prédicat⦘ litt. “être un”: être semblable, identique; être le même.

haytēyēh ‘semblable, correspondant’

Kōyō vitwag woy.
[litt. ils sont un seulement] Tous les deux sont identiques / c'est la même chose.

Gēn n-et vitwag ēwē.
[litt. nous sommes un homme seulement] Nous sommes tous semblables, nous formons une seule humanité.

Ithi. Kōmyō mo-wot, tita vitwag, imam vitwag.
C'est ton frère. Vous êtes nés d'une même mère et d'un même père.

(3) article indéfini spécifique (opp. te ‘Partitif, article indéfini non-spécifique’).

Na-lqōvēn vitwag, na-tm̄an vitwag.
(Il était une fois) une femme et un homme.

n-et vitwag ~ hiqyig vitwag
quelqu'un

n-age vitwag ~ na-hapqiyig vitwag
quelque chose

M̄alm̄al vitwag ni-vēhge nēk.
Il y a une fille qui m'a demandé de tes nouvelles.

ithik vitwag
une de mes sœurs

imam mino vitwag
un de mes pères (i.e. oncles paternels)

Nō-tōti qētēnge vitwag en goy tō na-mtehal.
Il y a un tronc d'arbre au milieu du chemin.

Na-pnō vitwag, na-han Taiwan.
C'est un pays, qui s'appelle Taïwan.

No mo-yon̄teg sas na-he l-eh vitwag.
J'ai entendu ton nom dans une chanson.

Qōn̄ vitwag…
Un jour…

Kē na-lqōvēn t-Ostrelia vitwag.
⟨prédicat nominal⟩ C'est une Australienne.

Nēk n-et qey vitwag, ay!
T'es vraiment un con!

(4) l'un… l'autre.

Yoge li-siok en, na-han vitwag Sagti, na-han vitwag Sagm̄ōl.
Des deux hommes dans la pirogue, l'un s'appelait Sagti, l'autre Sagmôl.

Kōyō van noyō le-trak vitwag, ba gēn van nongēn le-trak vitwag.
Eux iront dans une voiture, nous nous serons dans une autre.

(5) un autre.

Syn: tegha

vitwag se

mey vitwag

Nok qoyo vap hiy nēk lō-qōn̄ vitwag.
Je te le dirai un autre jour / la prochaine fois [litt. un jour].

vE- + tiwag.

vitwag   (vivitwag) num. un par un: valeur distributive.
vitwag se  expr.adj. litt. “encore un”: un autre, un second.

Vitwag se!
Une autre! (chanson, histoire…)

Dō tēy se n-ēm̄ vitwag se a nu-su?
Si nous construisions une deuxième maison, plus petite?

Vitwag se: talōw no ta-van vēste me.
Encore une chose (un dernier point): demain, je ne pourrai pas venir.
v[o]do  (na-pdo) [napⁿdɔ] noun. <Ins> termite.

vohog  [βɔhɔɣ] loc. Restrictif qualitatif: seulement, uniquement.

Syn: heleg

Mey gōh, ni-hnag vohog.
Tout ceci, ce sont exclusivement des ignames / Il n'y a que des ignames ici.
v[o]nog  [βɔnɔɣ] intransitive verb. prévoir, programmer.

v[o]n̄on  [βɔŋɔn] intransitive verb. fishpêcher.
vot  [βɔt] intransitive verb. <Mod> donner son suffrage lors d'une élection, voter (pour qqn, hiy).

Ami vot hiy no!
Votez pour moi!

Ige mey a n-ēte nonoy ni-qtēg a son̄wul tiwag nanm̄e levetēl, tō kēy lēs te-muy bo-votvot ēgēn.
Seuls les plus de dix-huit ans sont habilités à voter.

[ Angl. vote. ]

v[o]tog  [βɔtɔɣ] transitive verb. bindattacher, lier; spéc. attacher la tête d'une flèche (nē-tēq) sur sa hampe (na-mye ~) en roseau (no-tog), à l'aide de na-galo..

[ Mota va-togoto fit the head of an arrow into the reed’. PNCV *tok(a,o)arrow shaft’. ]

v[o]yoh  (na-pyoh) [napjɔh] noun. <Bot> k.o. tree, unidentified.
v[o]yot  [βɔjɔt] transitive verb.

(1) ⟨rat+⟩ ronger ‹du bois+› avec les dents.

kuy ‘croquer’

(2) scier ‹du bois›, couper avec une scie.

voyot woy
scier dans le sens de la longueur

voyot lat
scier dans le sens de la largeur, découper en deux

voyot m̄ēt
scier à moitié, faire une entaille ou mortaise

voyot gal
[scier ‘pour de faux’] fendre à la scie

voyot veyetle
scier en diagonale
v[o]yoy  [βɔjɔj] transitive verb. laisser descendre doucement qqn ou qqch au bout d'une corde, verticalement.

Kēytēl voyoy tēqēl kē hōw le-qyan̄.
Trigeta i slakem hem i go daon long hol.
Ils le laissent descendre dans le trou.
v[ō]lōl  [βʊlʊl] intransitive verb.

(1) [bird] jabber ; chatter. ⟨oiseau⟩ gazouiller, jacasser, pépier, jaser ; partic. de façon excessive et bruyante.

kokyet ‘caqueter’

(2) met. [hum] jabber, chatter, be talkative, like parrots. ⟨hum⟩ jacasser, bavarder, parler trop fort ou tous en même temps, comme des perroquets.

v[ō]lōl goy  transitive verb. couvrir (les paroles de qqn) en faisant du bruit avec la bouche, partic. en parlant ; interrompre, couper la parole à (qqn).

v[ō]lōl

Syn: hole goy

Syn: hel goy

goy ‘(14)’

Nok hohole, ba nēk vōlōplōl goy tō en!
Je suis en train de parler, mais tu couvres ma voix avec tes cris !
v[ō]lōplōl  (na-plōplōl) [naplʊplʊl] noun. nom dérivé du vb vlōl.

(1) ⟨oiseau⟩ jacassement, pépiement.

(2) ⟨hum⟩ jacasserie, bavardage.

Na-plōplōl en ne-het.
C'est pas bien de jacasser comme ça !
vōlvōl  (nō-vōlvōl) [nʊβʊlβʊl] noun. <Mer> sorte d'holothurie comestible, bsl. Tigerfish. Boadschia argus.

v[ō]nō  (na-pnō) [napnʊ] noun. island ; villageîle ; village.
vōy2   [βʊj] transitive verb.

(1) faire partir, expulser, repousser, chasser ‹qqch, qqn›, par des paroles ou des gestes (opp. damti ‘faire partir qqn en le pourchassant’).

visipteg

yis ‘rembarrer’

Lep ni-yipyip tō vōy na-lan̄ den ne-gengen.
Tu prends un éventail, et tu éloignes les mouches des plats.

Nok so van hiy kē, ba kē ni-vōyvōy magaysēn no en.
Moi je veux aller avec elle, mais elle me rembarre à chaque fois.

(2) faire disparaître.

Na-Tmat so ni-vōy Ḡot den na-myam gōh.
Satan voulait faire disparaître Dieu de notre monde.

No m-in ni-bia vitwag, tō kē mō-vōy qeleqlen̄ matmayge namuk.
J'ai bu une bière, cela a dissipé ma fatigue [cela a expulsé-disparaître ma fatigue].
vōyō  [βʊjʊ] num. : deux.

Kamyō vōyō woy ēwē.
Nous (2) ne sommes que deux.

vĒ- + yō.

vōyōnegi  [βʊjʊnɛɣi] adj. : deuxième.

am̄e

totogyeg ‘premier’

Na-vasig vitwag ma-bah; nok se na-vasig vōyōnegi ēgēn.
Le premier couplet est terminé; je chante le second couplet.

vōyō + -negi.

vu  (nu-vu) [nuβu] noun. <Magie> spiritesprit.

(1) esprit(s): puissance surnaturelle invisible et abstraite, soit bénéfique soit maléfique.

Nu-vu aē hay la-maltow en, ba kēy n-ēglal no, veg nē-vētan mino.
La brousse est pleine d'êtres surnaturels: ils me connaissent, car c'est mon territoire.

Nu-vu kē ni-hēw na-haphap soloteg, qe so n-et, nu-bus, na-mtig…
Les esprits peuvent ‘descendre’ dans toutes sortes d'objets: être humain, chat, cocotier…

(2) ⦗+ nom d'action⦘ puissance surnaturelle susceptible d'investir une personne pendant un certain temps, et associée à tel ou tel comportement; d'où humeur à faire qqch, inclinaison personnelle vers tel ou tel comportement. Fournit une motivation surnaturelle aux comportements aberrants de l'individu, qu'ils soient bons ou mauvais.

man ‘pouvoir magique’

Nu-vu ne vēyvēygēl ma-qal kē.
L'esprit de la querelle est entré en lui (c'est pourquoi il t'a cherché noise).

nu-vu ne boboel
l'esprit de la colère, l'humeur coléreuse

nu-vu ne totot-et
l'esprit du meurtre, l'humeur meurtrière

nu-vu ne vagapgal
l'humeur guerrière, le désir de faire la guerre (opp. na-man ne vagapgal ‘pouvoir magique de faire la guerre’)

Womtelo nē-mnay, veg nu-vu wē ma-galeg kē.
Womtelo est intelligent, car il a été touché par un esprit bienveillant / par une “bonne fée”.

nu-vu ne wiyiwyis haphap
[l'esprit de créer des choses] la créativité, l'inventivité

(4) esprit, âme de ‹qqn›.

tale~ ‘âme’

nu-vu het

(3) l'esprit, la divinité.

Yatmangēn ‘Dieu’

nu-Vu Yon̄
le Saint-Esprit

Tigsas kē et-wot vu te, kē mo-wot et.
Jésus n'est pas né esprit, il est né homme.

[ Mota vuia spirit’. ]

v[u]lu   [βulu] intransitive verb. répondre.

Nok vēhge van hiy nēk, tō sowo nēk wo me-plu tenenen, igni a m̄alm̄al mino anen.
Je vais te poser une question, et si tu me réponds correctement, tu pourras épouser ma fille.
v[u]lu   (na-pluplu) noun. réponse.

[ Mota valui. PNCV *valupair, match’. PAN *baliw. Cf iplu~ . ]

v[u]lu goy  transitive verb. répondre à ‹qqn›.

Vuluplu goy me!
Réponds-moi!
▲ Back to top ▲