banner
A dictionary of Mwotlap (Banks Is., Vanuatu)
This dictionary has no finderlist yet. To look up French or English words, open this link (entire dictionary on one page)
or this Pdf version of the dictionary, and search for a string of text [Ctrl+F/Cmd+F].
 

Mtp–Fr–Eng

Mtp–Eng–Fr

Mtp–Fr

Tea–Eng–Fr

Tea–Eng

mwotlap dictionary
Index e
egoy
eh
el1
el2
el3
empi
en1
en2
en goy
en hiy
en tō
ep
es
et1
et2
et-3
et liwo
et su
et vēglal
et yak
et yak
ete
etet
etet hethet
etgoy
etgoy liwo
et-misin te
etsas
et-yeh
et-… qete
et-… si te
et-… te
ey2
egoy  [ɛɣɔj] excl. ⦗toujours 2sg⦘ fais attention, prends garde (à ce que ne… pas, tiple + Prop).

etgoy

Egoy!
Attention!

Egoy ni-hiy nan, nēk tiple dolm̄a aē !
Attention aux arêtes, tu risques d'avaler de travers!

Nēk egoy kē tiple wuh nēk.
Prends garde à ce qu'il ne te tue pas.
eh  (n-eh) [nɛh] noun. <Mus>

(1) chant, chanson.

Na-ln̄e eh yoyoy me gēn.
J'entends une chanson qui s'approche.

Mahē kē so ni-tōytōy, kē ni-se n-eh, n-eh non Iqet.
Tout en balayant, elle se mit à chanter une chanson, un chant en langue d'Iqet.

(2) (par ext) mélodie, musique. Sém. N-eh peut désigner toute musique chantable, i.e. mélodique. Mais la plupart des musiques traditionnelles de Mwotlap sont des rythmes à danser; elles sont désignées par le terme na-wha, ou par le nom de la danse. Il n'y a pas d'autre terme générique pour désigner la ‘musique’.

[ Mota <°na ási.  asa song’. ]

el1   [ɛl] intransitive verb. marcher vite.

[ Mota al. Mota alial. PNCV *ali(ali). ]

el2   (n-el) [nɛl] noun. <Pois> poisson récifal, qui se camoufle dans le sable.

(1) “Poisson lézard”. Synodus spp.

(2) “Perche de sable”. Parapercis spp.

el3   (n-el) [nɛl] noun. <Jeu> jeu de ficelles: jeu traditionnel, consistant à donner des formes géométriques diverses à une ficelle (gén. en feuille de pandanus nō-yōpdēge), selon la façon de l'accrocher aux doigts de la main. Ce jeu a normalement lieu dans les jours qui suivent un décès. Les formes les plus connues sont les suivantes: la maison, la pirogue, le lit des Blancs (ne-qe non Misis), le nid de colombe (na-hgēy), le petit nid (ni-tinignig), le coq, le rat, le poulpe, la méduse, la noix de coco, le coco germé, le pandanus sauvage (nē-gēy), le Barringtonia (na-wtag), etc.

Ige susu galeg n-el tiwag mi na-gayga yōpdēge.
Les enfants jouent au jeu de ficelles, avec des ficelles de feuilles-de-pandanus.
empi  [ɛmpi] sb. député, membre du parlement.

Kē m-empi tō am̄ag.
Il a été député, dans le temps.

[ Angl. MP, Member of Parliament. ]

en1   [ɛn] ~ e ~   ptc. marque d'anaphore.
en2   [ɛn] intransitive verb.

(1) ⟨qqn⟩  être allongé, par ex. pour se reposer.

en tō

Kōmyō van enen day no.
Allez donc vous allonger en m'attendant.

Na-mtewot en tō metehal.
Il y a un blessé allongé sur le bord du chemin.

(2) ⟨objet oblong⟩  se trouver qqpart, en position horizontale.

na-tno tamge en tō en
la natte qui se trouve étendue là

N-ēm̄ nonoyō en tō a laln̄e bak.
Leur maison se trouve [allongée] sous le banian.

Nē-vētbē vōyō en tō a antan a le-lo siok en.
Les deux bambous se trouvent [allongés] par terre dans la pirogue.

[ PNCV *ʔeno. POc *qenop. ]

en goy  [ɛn ɣɔj] transitive verb.

(1) litt. “être allongé-bloquer” : être étendu de manière à empêcher l'accès à ‹qqch› (pour qqn, den): d'où recouvrir, cacher; faire obstacle.

Na-m̄at m-en goy na-mtehal en.
Le serpent était allongé en travers de la route.

Na-lam t-en goy dōyō.
⟨poésie⟩ L'océan nous séparera [litt. sera étendu entre nous deux].

(2) être allongé auprès de ‹personne malade+› pour en prendre soin.

Van me en goy qōtō tētē gēn kē tiple qēsdi.
Viens t'allonger auprès du bébé, de peur qu'il ne tombe.
en hiy  [ɛn hij] intransitive verb. se coucher, se mettre en position allongée.

hiy [1] ‘(2)’

Nok so en hiy goy bah tusu.
Je vais m'allonger un instant.

Ige susu en mal enen hiy.
Les enfants (se) sont déjà couchés.
en tō  loc. ⦗+ déictique⦘ en ce moment, dans cette situation.

en [2]

tō [2]

En tō gōh, tita mino mal mat ēgēn.
À l'heure qu'il est, ma mère doit avoir déjà rendu l'âme.

En tō nōk, nēk tog vanvan qete antan.
Les choses étant ce qu'elles sont, tu devrais attendre un peu avant de redescendre.
ep  (n-ep) [nɛp] noun. <Christ>

(1) feu.

N-ep mino tateh.
Je n'ai plus de feu.

Nok hohoh n-ep van : tateh, et-lawlaw te.
J'ai beau frotter, frotter (pour faire) du feu, ça ne prend pas.

Kēy gal n-ep a le-qyēn̄i qōqō ōk, tō n-ep ni-lawlaw.
On allume le feu au fond du four, et le feu se met à brûler.

wiyis n-ep tō kē ni-lawlaw
ajuster (le bois dans) le feu pour le raviver

Dō so bē n-ep van a le-pyēyag agōh.
On va mettre le feu à ces feuilles mortes.

N-ēm̄ mino, n-ep mal gen qēt.
Ma maison a entièrement brûlé [litt. le feu l'a entièrement ‘mangée’].

N-ep me-gen mat ēntēn.
Son fils a péri dans les flammes [litt. le feu l'a mangé-tué].

(2) l'Enfer.

Nēk ta-van l-ep!
[tu iras au Feu] Tu finiras en Enfer!

[ POc *api. ]

es  [ɛs] transitive verb. poignarder: lancer un couteau ou une sagaie sur ‹qqn› (opp. gon, poignarder en gardant le couteau dans la main).

et1   (n-et) [nɛt] noun.

(1) homme, être humain; spéc. personne vivante (opp. na-tmat ‘démon’, etc.).

Iqet mi-tin̄ na-myam; bastō, kē mi-tin̄ n-et van alon en.
⟨cosmogonie⟩ Iqet créa le monde, puis il y créa les hommes.

Tigsas kē et-wot vu te, kē mo-wot et.
Jésus n'est pas né esprit, il est né homme.

Kē n-et si na-tmat?
C'est un vivant, ou un revenant?

(2) (en gén) personne; quelqu'un, celui qui…. Le pluriel de n-et est ige ‘les gens, ceux qui…’ (et non pas *ige et).

n-et qagqag vitwag
un Blanc [une personne blanche]

Nēk n-et m̄aya vitwag!
Toi tu es quelqu'un de rigolo!

N-et aē l-ēm̄ gōh?
Il y a quelqu'un dans cette maison?

Tateh et me agōh.
Il n'y a personne par ici.

n-et mey a mo-gom en
la personne qui est malade

(3) ⦗+ bE- + nom N⦘ personne régulièrement associée à tel objet N.

n-et b-ih
[la personne à l'arc] l'archer

n-et be-non ēm̄
[la personne pour sa maison] le propriétaire

(4) ⦗+ (bE- +) nom d'action⦘ personne qui a l'habitude de (faire V); d'où forme les noms d'agent.

Nok et- n-et be-qneqneg te.
Moi je ne suis pas quelqu'un de jaloux.

Nēk n-et woswos vitwag!
Toi, tu es un bricoleur! [personne à clouer]

n-et bē-sēsēil
[personne pour la divination] le devin

n-et bē-tēytēy tēnge
[personne pour manier les plantes] le guérisseur

n-et behemhe tele
[personne pour joindre le métal] le carrossier, le mécanicien

n-et towtow eh
[personne pour composer les chansons] le poète, le compositeur

n-et vēgēpgēl
[personne pour ensorceler] le guérisseur

(5) ⦗singulier collectif⦘ les gens, on. Valeur indéfinie non spécifique, surtout en position d'objet incorporé. Parfois non traduit en position de complément.

Sisqet n-et ni-qlen̄ qēt.
Pour un peu, toute la population disparaissait.

Imam mino kē nu-kuykuy et.
Mon père est un cannibale [il croque les gens].

ige tēytēy-et
la police [litt. les attrapeurs de gens]

Itōk, veg kē ne-myin̄ n-et.
C'est bien, car c'est utile [ça aide les gens].

N-et ta-galeg vēste qele anen.
On ne peut pas agir comme ça / Ça ne se fait pas.

Nē-bē, kē n-ēh non n-et.
L'eau, c'est la vie. [litt. la vie des gens]

[ PNCV *ʔataspirit, soul; person’. POc *qatashadow, reflection’. ]

et2   [ɛt] transitive verb.

(1) (cour) voir, apercevoir; regarder.

Syn. relevé : halveg

et hiy
regarder attentivement

et lōlhiy
suivre des yeux

et kēlē
regarder derrière soi

Nok so et te muk!
Laissez-moi jeter un coup d'œil.

Kē van me nen, kē et van qele kē : no-woh !
⟨formule de récit⟩ Tout en s'approchant, il lève soudain les yeux [il regarde comme ceci]: un figuier !

(2) (fig) ⦗souvent avec Directionnel⦘ constater que, trouver que; considérer ‹qqch, qqn› de telle façon.

et vēglal

et yak

Kē m-et van so ma-haytēyēh ēgēn.
Il considéra que cela devait suffire.

Nēk et van tita nonon kōyō imam nonon, kōyō na-tam nēk?
Penses-tu que ses parents (de ta fiancée) t'apprécient ? [litt. Tu regardes sa mère et son père, est-ce qu'ils t'aiment ?]

Nēk etet no me qele ave?
⟨plais.⟩ Comment tu me trouves? À tes yeux, je suis comment?
et-3   [ɛt] mod. premier élément des négations et-… te ‘ne… pas’, etc. [cf. encadré].. Synt. Et- n'existe pas seul. En revanche, il disparaît parfois (cf. fçs ne dans ne… pas).

tit-2 ‘fv:te-2 + fv:et-3’

et-… te

et-… qete

et-… si te

et liwo  (n-et liwo) [nɛt liwɔ] noun. litt. “grande personne” :

(1) adulte (opp. n-et su ‘enfant’), aîné.

ige lōmlōmgep, tiwag mi ige lililwo lo-lo vōnō en
les jeunes, ainsi que les aînés au village

(2) personne de haut rang, dignitaire, chef (cf. bsl ‘Bigman’).

n-inti et liwo
un fils de chef, un prince

N-et bi-tigtigheg ni-ha van ni-vinlah hiy ige lililwo, tō kēy in ēgēn.
Le serviteur sert une coupe (de kava) aux dignitaires, qui le boivent.
et su  (n-et su) [nɛt su] noun. litt. “petite personne” : enfant (opp. n-et liwo ‘adulte’).

su

E, n-et su!
Eh, petit!

n-et su vōyō
deux enfants
et vēglal  transitive verb. litt. “voir savoir” : reconnaître ‹qqch, qqn› en le voyant; comprendre (après avoir vu qqch).

et [2]

Bulsal, nēk et-et vēglal te no?
Mon ami, tu ne me reconnais donc pas?

Ne-twoyig ēwē, nēk t-et vēglal nowmat vēh.
C'est facile, ça se reconnaît au premier coup d'œil.

Nok et n-ili men en, tō nok et vēglal so na-gop.
Dès que j'ai vu la plume, j'ai compris qu'il s'agissait d'un héron.
et yak  transitive verb. litt. “voir enlever” : examiner de manière sélective; d'où choisir, sélectionner.

et [2]

Ige lōqōvēn kēy et yak galgalsi na-mtevōn ige tam̄an.
(en Europe, pour se choisir un mari) Les femmes observent soigneusement le caractère des hommes.
et yak  transitive verb. litt. “voir-enlever” : sélectionner, choisir.

yak [C]

Ikē nen a kē t-etyak mayanag ne vōnō.
C'est lui qui choisira le chef du village.
ete  [ɛtɛ] ptc.

(1) litt. “vois (et) là (e)” : présentatif, accompagnant la référence déictique: voici, voilà. Synt. Apparaît en position initiale d'énoncé, suivi soit d'un syntagme nominal (‘Voilà X’), soit du prédicat seul, soit d'une séquence ‹Sujet + Prédicat› (‘Voilà que X’). Le présentatif est presque toujours corrélé à un déictique en fin d'énoncé.

Ete n-ēm̄ mino a hag gēn.
Voici ma maison, là-bas.

Ros a ete magtō agōh.
Rose, c'est la vieille dame que voici.

(2) (spéc) suggère une coïncidence entre la référence déictique et le contexte du discours: d'où (voilà) justement, précisément.

Syn : ate

Syn : ēgōh

Ohoo, ete, kē no-togtog van agōh.
Tiens, voici, c'est (justement) ici qu'elle habite.

Ete ige bul vet hah vatag hag na-tgop anen.
Tiens, voilà justement quatre hommes qui apportent le gâteau de mariage.
etet  (n-etet) [nɛtɛt] noun. (rare) nom dérivé du vb et ‘voir’: manière de voir, vision, opinion.

L-etet nōnōm, ne-qe ni-en lok ave itōk?
À ton avis, où faut-il poser le lit?
etet hethet  [ɛtɛt hɛthɛt] transitive verb. litt. “regarder mal” : éprouver du ressentiment contre, être envieux de ‹qqn›; jalouser, haïr.

Syn : etet wolwol

Syn : dēmdēm hethet

qeneg ‘être jaloux’

Kēy t-etet hethet vēh nēk aē, a so nēk sotel nēk bo-hohole galsi to-M̄otlap en.
Ils risquent d'être jaloux de toi, à te voir si fier de bien parler le mwotlap.

Ige lōmlōmgep en kēy etet hethet kē.
Les autres garçons conçurent de la jalousie / haine envers lui.
etgoy  [ɛtɣɔj] transitive verb. litt. “garder un œil (et) sur (goy)” : ne pas quitter des yeux. Parfois écrit et_goy.

(1) surveiller; espionner.

Ige le-pnō kēy etetgoy meh n-et.
⟨en mauvaise part⟩ Au village, on a trop souvent l'habitude d'observer les autres.

(2) faire attention à, se méfier; prendre garde (à ce que ne… pas, tiple + Prop). Prend régulièrement la forme egoy à l'impératif 2sg.

Nēk so m-ekas na-magtō nēk etgoy galsi!
Si tu rencontres une vieille femme, méfie-toi

Nēk so van ale, nēk etgoy kēy tiple ekas nēk.
Si jamais tu vas sur la plage, fais bien attention qu'on ne t'y voie pas.

(3) (en bonne part) prendre soin de, s'occuper de ‹personne faible›; spéc. éduquer, élever ‹enfant›.

Kē ni-mat en, ino mahgēk no m-etgoy kē.
Quand elle est décédée, j'étais le seul à prendre soin d'elle.

(4) ⟨pouvoir⟩  gouverner, administrer politiquement ‹un territoire›.

Syn : liwo goy

Mayanag ni-etetgoy galsi na-pnō nonon.
Le chef s'occupe bien de son village.
etgoy liwo  transitive verb. litt. “s'occuper grand” : prendre soin de ‹enfant› jusqu'à ce qu'il devienne grand, d'où élever, éduquer.

etgoy

Syn : bōg

Taitus me-lepyak Ivana, tō kē ni-etgoy liwo kē.
Taitus a adopté Ivana, et c'est lui qui l'a éduquée.
et-misin te  expr. (cour) litt. “ça n'a pas tardé” : peu après, aussitôt.

Kōmyō van, et-misin te nē-vēytitit.
[litt. Vous êtes partis, ça n'a pas tardé, ce fut la bagarre] À peine étiez-vous partis qu'une bagarre a éclaté.

Kē ni-wot en, et-misin te tita nonon mi na-tqan lok se.
Peu après sa naissance [litt. il naquit, et sans tarder], sa mère tomba de nouveau enceinte.
etsas  [ɛtsas] ~ eksas ~ ekas  transitive verb. litt. “voir (et) trouver (sas)” :

(1) voir, spéc. après un effort ; réussir à voir.

Ave en? Nok et-etsas te !
Où ça ? Moi, je ne vois rien.

(2) trouver ‹qqch, qqn›, par hasard ou en le cherchant.

sok ‘chercher’

(3) recevoir ‹un objet qui m'est destiné: lettre, colis+›.

Qōn̄ vitwag no m-eksas nē-lētes namu nēk ma-yap me.
⟨chanson⟩ L'autre jour j'ai reçu la lettre que tu m'avais écrite.
et-yeh  (n-et-yeh) [nɛtjɛh] noun. <Bot> (Arg) litt. “le voit-loin” : le riz. Au village de Toglag, un jeune sourd-muet nommé Kaya désignait le riz comme améliorant la vision: le surnom n-et-yeh fut forgé, par plaisanterie, pour désigner le riz.

raes

Ige to-Toglag, kēy et ōl si te 'na-raes' en, kēy ōlōl so 'Nok so van wēl n-et-yeh' !
Les gens de Toglag, ils ne disent plus 'le riz', ils disent 'Je vais acheter du voit-loin' !
et-… qete  mod. ne… pas encore. Négation de l'Accompli (mal).

et- [3]

qete

Mal monog > Et-monog qete.
C'est déjà cuit > Ce n'est pas encore cuit.

No et-eksas qete kē.
Je ne l'ai pas encore trouvé.
et-… si te  mod. ne… plus. Si est un allomorphe de se1 ‘encore’

et- [3]

Kem et- vanvan si te l-ēm̄yon̄.
Nous ne fréquentons plus tellement l'église.
et-… te  mod. Négation realis, portant sur les événements passés, présents ou intemporels. Les deux éléments encadrent le syntagme prédicatif (verbe, nom, etc.), et remplacent les marques aspecto-modales affirmatives (ex. nE- Statif, mE- Parfait…).

et- [3]

No ne-mtēgteg > Nok et-mētēgteg te.
J'ai peur > Je n'ai pas peur.

No ma-van et-van te Toglag.
Je suis allé à T. > Je ne suis pas allé à T.

Kēy et-gengen te hap te.
Ils ne mangent rien. [ne mangent pas quelque chose]

Et-ni-siok nonontēl te.
Ce n'est pas notre pirogue.

Et-haytēyēh te.
Ce n'est pas suffisant.
ey2   (n-ey) [nɛj] noun. <Bot>

(1) Bois de fer de l'Inde, bsl. Oktri. Casuarina equisetifolia.

(2) (fig) coraux en branches.

[ POc *aʀu. ]

▲ Back to top ▲