Promenade ethnolinguistique à Motalava

French
 
Version française


 


©  Alex François 

La langue mwotlap

→ Direct access to Mwotlap dictionary

Les sons du mwotlap Autour du nom Autour du verbe

 


© A. François   

Voyons d'abord la phonologie du mwotlap, c'est-à-dire l'inventaire des voyelles et des consonnes que la langue utilise pour former ses mots. Son "alphabet", si l'on veut, sauf que bien sûr il s'agit d'une langue à tradition orale, qui ne possède d'alphabet écrit que depuis le jour où un linguiste a bien voulu se pencher sur la question. La "question", justement, c'est d'abord de savoir quels sons jouent un rôle dans la langue, et lesquels n'en jouent pas : par exemple, en mwotlap, on ne trouve ni f, ni ch, ni g, ni z, ni j, ni r, ni ü, ni œ... En revanche, certains sons résonnent étrangement à l'oreille européenne. Il existe ainsi une consonne /kpw/, qu'un savant missionnaire nommé Codrington (1891) choisit de noter q pour bien montrer qu'il s'agit d'une seule consonne : nēk naqaqa ! "tu es bête !" se dit [nek nakpwakpwa] ; c'est une consonne "labio-vélaire", ainsi nommée car elle se prononce à la fois avec les lèvres (comme [p] et [w]) et avec le voile du palais (comme [k] et … [w]) ; certaines langues africaines ont des labio-vélaires différentes, comme /kp/ ou /gb/, ou encore des /kw/, /gw/, ou des /pw/, /bw/. Le mwotlap présente une deuxième consonne labio-vélaire, la version nasale de la précédente : /ng-mw/ – son étrange que nous transcrirons ici // : am̄ag "avant, autrefois", nēm̄ "maison(s)". Notre île elle-même, officiellement Motalava, s'appelle en fait M̄otlap ; et la langue mwotlap, au passage, se désigne comme navap to-M̄otlap, "les paroles de Motalava".

Autres consonnes composées, les deux pré-nasalisées /m-b/ et /n-d/ : encore une fois, pour bien voir qu'il s'agit à chaque fois d'un seul phonème, ces deux sons seront transcrits b et d. Par ailleurs, on ne confondra pas le son composé /n-g/, qui n'existe pas en mwotlap, avec la consonne nasale vélaire simple "ng" (fr. Hong-Kong), qui en mwotlap s'écrira  : son̄wul "dix" se prononce comme l'anglais song+wool. Lorsque l'on sait que "bonne nuit" se prononce [angkpwong newe], on comprend l'utilité de noter chaque phonème avec une seule lettre : an̄qōn̄ nēwē. Enfin, dernier son un peu original : ce que nous écrivons g (puisque ni [g] ni [n-g] ne sont des phonèmes en mwotlap, la lettre est disponible) est en fait un son proche du [r] français, mais plus doux encore.

Mis à part ces cas difficiles, les consonnes du mwotlap se prononcent comme on peut l'imaginer; y compris le h qui se prononce, bien entendu, aspiré ; quant aux groupes de consonnes, ils s'agit toujours de deux consonnes bien distinctes: th se prononce t+h, gh = g+h, etc.

En ce qui concerne les voyelles, les choses sont moins compliquées ; mais il faut noter cependant, outre les cinq voyelles classiques i, e, a, o, u, l'existence de deux voyelles supplémentaires semi-fermées : ē se prononce entre i et e (angl. fit), et ō entre u et o (angl. foot). On distinguera par exemple wilwil "crâne d'œuf" et wēlwēl "acheter" ; wolwol "horizontal", wōlwōl "ras le bol", wulwul "éplucher". Le système des voyelles est en fait assez simple, puisqu'on n'y trouve aucune voyelle nasale (fr. an, in, on), aucune voyelle longue, aucune diphtongue. Enfin, en ce qui concerne l'accent, on peut dire qu'il ressemble au français, puisqu'il tombe toujours sur la dernière syllabe du mot ou du groupe de mots. Bien sûr, on entend parfois des intonations un peu exotiques pour nos oreilles, mais globalement vous n'aurez pas de difficulté à vous faire comprendre en mwotlap – si vous maîtrisez les consonnes difficiles !

 

Exercez votre prononciation !

Le mieux est sans doute d'exercer dès maintenant votre prononciation sur notre chanson (neh) : A lēvēthiyle Avay "Sur la plage d'Avay". Vous pouvez choisir l'air que vous voulez, du moment que vous réussissez à garder un rythme régulier dans la diction. Les trois premiers mots ne sont pas du mwotlap, mais d'une langue plus connue (en fait le bislama, pidgin à base d'anglais parlé dans tout le Vanuatu).

C'est aussi cette chanson qui nous servira de référence pour notre présentation de la grammaire du mwotlap. Laissez-vous guider !

 

Les mots du mwotlap

Mais plutôt que d'aligner des mots de vocabulaire isolés, le plus intéressant, pour rentrer dans la langue, est de ressentir les relations sous-jacentes qui se tissent à l'intérieur de la phrase. En même temps que nous observerons la forme des mots en mwotlap (leur morphologie), nous verrons quelle place ils occupent dans le jeu de construction du discours, la syntaxe.

Le plus simple est d'observer les phénomènes autour des deux types de mots les plus importants de la langue :

 

 

 
Top
 
 
 

©   Alexandre François 2017