Contes et légendes du Vanuatu

English
 
English version


 

 


©  Sawako François 

La légende de Kpwet
le dieu farceur

 

 

 

Présentation Le récit en 3 langues

 

Je vous propose de découvrir la légende de Kpwet (‘Qet’ dans l'orthographe de la langue). J'ai enregistré cette histoire le 22 juin 1998 à Mwesen (Mosina), un village situé au sud-est de l'île de Vanua Lava, dans l'archipel des Banks (Voir le village dans Google Earth).

Le narrateur, alors âgé de 66 ans, s'appelle le chef Tevet (David) Mesigteltok.

Cet enregistrement du mythe de Kpwet est précieux à plus d'un titre.

 

La langue mwesen

D'abord, il s'agit du seul enregistrement jamais effectué en mwesen, une langue particulièrement menacée puisqu'elle n'est aujourd'hui parlée que par moins d'une douzaine de personnes âgées (cf. 'mwesen' sur la carte). Ces derniers vivent dans des hameaux épars autour du village de Mwesen. À l'image de la géographie, le mwesen se situe linguistiquement à mi-chemin entre le vurës (langue dominante à Vanua Lava, qui a supplanté le mwesen chez les jeunes générations) et le mota. La plupart des derniers locuteurs figurent sur la photo ci-contre, où l'on voit également le chef Tevet, notre narrateur (deuxième en partant de la droite). Le jour où ces personnes disparaîtront, ils emporteront avec eux la langue mwesen. Celle-ci ne sera plus parlée nulle part, et ne survivra, pour ainsi dire, que dans le présent enregistrement.
 

Kpwet, le dieu farceur

La seconde qualité de cet enregistrement est de nous offrir une jolie version d'une histoire importante, en fait la légende la plus connue au nord Vanuatu. Entre 1997 et 2005, j'ai pu personnellement enregistrer cette histoire dans pas moins de six langues différentes (mwotlap; mwesen; vurës; lemerig; lakon; lo-toga), et cette version-ci est une des plus agréables et des plus riches que j'aie entendues.

Le personnage central, connu ici sous le nom de ‘Kpwet’ (ou Qet) mais ailleurs sous divers autres noms en fonction des langues (Kpwat alias QatWP, Kpwet, Ikpwet, Kpwo', Merawehih ou Tagaro), est le principal héros civilisateur de l'archipel. Même s'il est parfois décrit comme un “dieu” local, il s'agit plutôt d'un demi-dieu populaire, plutôt proche de notre Ulysse, voire de… notre Astérix. Il est vrai que certains épisodes du cycle de Kpwet le dépeignent en Créateur (cf. la version Mwotlap-Français de ce mythe: Comment la Nuit fut créée); mais dans l'épisode le plus connu, celui qui est ici proposé, Kpwet s'apparente beaucoup plus à un héros de type espiègle et farceur.

Dans cette histoire, vous verrez comment Kpwet doit d'abord s'accommoder de ses onze frères, lesquels sont apparemment encore plus retors que lui ! Puis, une fois la leçon terminée, il lui faut affronter un Ogre terrible du nom de Woqastavav.

Qui sera le gagnant? Pour le savoir, lisez l'histoire !
 

 

 

 
Haut de la page
 
 
 

©   Alexandre FRANCOIS 2017