Contes et légendes du Vanuatu

English
 
English version


 

 

gecko

Les trois femmes du Gecko

 

 

 

Présentation Le récit en 3 langues

 

MosesVoici le conte du gecko, un petit lézard que l’on entend souvent couiner la nuit au Vanuatu.

C’est Moses Meywēlgen, mon père adoptif dans l’île de Motalava, qui m’a raconté cette histoire le 30 Juin 1998, en sa demeure de Legvēgmen. C’était l’un des très nombreux contes de son répertoire, tels qu’il aimait à les raconter – jusqu’à son décès en juin 2013, à l’âge de 69 ans.

 

Le conte du Gecko

Le texte est conté en langue mwotlap, et prend l’île de Motalava comme décor. Cependant, malgré cet ancrage local, le conte a des résonances universelles. Ainsi le personnage du gecko, et sa difficulté à trouver femme, n’est pas sans rappeler ces contes européens où un crapaud attend le baiser de l’amour qui le transformera en un prince charmant. Malgré cela, cette version se conforme au canon narratif des contes mélanésiens, du fait de sa fin tragique.
 

Il était une fois deux amis proches – deux chefs de village à Motalava. Ils étaient si proches qu’ils se promirent de marier les enfants qu’ils auraient un jour. Cependant, si le chef d’Aliwan (à l’ouest de l’île) donna naissance à trois filles, celui de Telmitig (à l’est) donna naissance à… un gecko.

Bien plus tard, quand la fille aînée fut en âge de se marier, elle se rendit chez ses beaux-parents, sans savoir l’identité de son futur mari. Lorsqu’elle découvrit qu’il n’était pas un homme mais une petite créature couinante, elle prit la fuite en criant. Peu de temps après, il arriva de même à la seconde sœur.

Le pauvre gecko était donc célibataire, jusqu’au tour de la troisième sœur. À la surprise générale, elle tomba amoureuse du gecko; et son amour transforma ce dernier en un homme – un magnifique jeune homme.

Lorsqu’elles vinrent assister au mariage, les deux sœurs aînées découvrirent la véritable identité de celui qu’elles avaient failli épouser. Saisies soudain d’une furieuse jalousie, elles prirent une terrible décision…

 

Quelle fut donc cette décision ? Et quels en furent les effets ?

Vous le saurez si vous lisez l'histoire…

 

 

 
Haut de la page
 
 
 

©   Alexandre FRANCOIS 2017